PHILIPPE GERMAIN DEMANDE LA SUSPENSION DES RAPATRIEMENTS CALÉDONIENS

Photo d’archives

Dans un communiqué diffusé ce jour, Philippe Germain, membre du gouvernement, demande « solennellement au gouvernement de surseoir, en urgence, à la politique active de rapatriement ».

L’élu de Calédonie Ensemble fonde sa position sur les recommandations de la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales, qui affirme que « la fermeture totale des frontières est la seule solution pour annuler le risque de propagation du virus« .

« Ces affirmations, indique le communiqué, s’appuient sur la probabilité forte qu’il y ait entre 1 et 3 passagers porteurs du virus par vol en provenance de métropole et qu’il ne soit pas possible de garantir sa non-propagation, notamment du fait que les tests de dépistage PCR ne soient pas fiables à 100%« .

Selon une information diffusée par NC 1ère, et sans qu’il soit précisé si celle-ci est liée à la prise de position de l’ancien président du gouvernement, les passagers rapatriés de métropole et des Etats Unis seraient désormais soumis non plus à une quatorzaine, mais à une vingt-et-unaine, c’est à dire à un isolement en chambre d’hotel de 21 jours.

Ci-dessous, le communiqué de Philippe Germain daté, probablement par erreur, du 19 avril 2019.