COVID-19 – L’AVIS DU CONSEIL SCIENTIFIQUE « OUTRE MER » notamment pour le Pacifique

Le Conseil scientifique  a été sollicité par la Ministre des outre-mer pour donner son avis sur les mesures engagées et à développer contre l’épidémie de Covid-19 dans les outre-mer. Il a rendu son avis le 8 avril dernier. Celui-ci concerne évidemment les territoires du Pacifique, la Polynésie Française, Wallis et Futuna, la Nouvelle-Calédonie.

Compte tenu de la situation ilienne de nos territoires, la recommandation est :  

  • l’utilisation la plus large des tests de diagnostic, un isolement des patients positifs, et des mesures de quarantaine des nouveaux arrivants. D’une manière générale, cela correspond aux mesures décidées localement en Nouvelle-Calédonie.

Plusieurs points son mis en exergue par le Conseil Scientifique :

– Le Conseil scientifique attire l’attention sur le fait que, même s’il est possible d’affirmer que les mesures prises à ce jour auront, et ont déjà un impact, il est impossible aujourd’hui de dire quand les pics épidémiques seront atteints, et quel niveau ils atteindront dans chaque territoire.

– Dans les territoires n’ayant aucun cas de Covid-19 et pratiquant une quatorzaine préventive rigoureuse, avec dépistage systématique du Covid-19 en fin de quatorzaine pour toutes les personnes arrivant sur le territoire, et un suivi des contacts rapproché, la question d’un déconfinement prudent, progressif, peut se discuter tant qu’aucun cas positif de Covid-19 n’est identifié, hors quatorzaine. L’idée est alors d’isoler sanitairement les territoires plutôt que leurs habitants. Le suivi de l’épidémie de Covid-19 dans les pays limitrophes sera utile pour prendre la décision d’un tel déconfinement.

Tester, tester, tester. A ce stade épidémique dans les outre-mer, toute personne suspecte de Covid-19 doit pouvoir bénéficier d’un test diagnostique. Il faut mettre en place dans chaque département/territoire une unité fonctionnelle RT-PCR, dimensionnée à la hauteur du bassin de population.

S’assurer de la bonne disponibilité, sans rupture de stock pour les soignants, des masques, des équipements de protection individuelle et des solutions hydro-alcooliques.

Lire l’avis en cliquant ci-dessous