MACRON ASSOCIE L’ARMÉE À LA LUTTE CONTRE LE COVID-19 ET ANNONCE UN SOUTIEN MASSIF À L’HOPITAL

Le chef de l’État a pris la parole depuis l’hôpital militaire de campagne monté dans l’urgence à Mulhouse, où il a rendu visite, masqué, aux soignants dans la journée. Les points forts de son discours :

  • « Je tenais à venir aujourd’hui ici, à Mulhouse, en Alsace, dans cette région Grand Est, la plus touchée par l’épidémie de Covid-19 »
  • « Plusieurs centaines de nos compatriotes ont perdu la vie » dans la région
  • « Je veux aussi ce soir saluer la mémoire des soignants, qui ont payé de leur vie leur engagement »
  • « Plus de 700 soignants se trouvent en état grave, placés en réanimation »
  • « Une guerre, on s’y engage tout entier on se mobilise dans l’unité »
  • « Nous ne devons avoir qu’une seule ambition : être unis pour combattre le virus et trouver des solutions »
  • « La mobilisation des services de l’État est totale »
  • « Nous avons mis en place dans cette région une organisation et une méthode qui sauront répliquer »
  • « Dans cette guerre, il y a en première ligne l’ensemble de nos soignants »
  • « J’ai demandé au gouvernement d’apporter une réponse claire et forte, de court terme […] afin de majorer les heures supplémentaires et à travers une prime exceptionnelle de saluer cet engagement » des soignants
  • « Après la crise, un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières sera construit pour l’hôpital. Ce sera une réponse profonde et dans la durée. »
  • « C’est ce que nous leur devons »
  • « Il y a aussi la deuxième ligne qui permet aux soignants de travailler et à la France de résister »
  • « Vendredi, je réunirai les partenaires sociaux pour étudier les cas secteur par secteur » pour « mieux protéger au travail »
  • « Ce pic de l’épidémie est devant nous »
  • « J’ai décidé de lancer l’opération Résilience : distincte de l’opération Sentinelle, elle sera entièrement consacrée à l’aide et au soutien des population et à l’appui des services publics »

L’opération Résilience concernant les Forces Armées. Voilà la dernière grande annonce de ce mercredi soir. Celle-ci sera différente de l’opération Sentinelle, qui se poursuivra de son côté. L’opération Résilience sera entièrement consacrée « à l’aide et au soutien aux populations et à l’appui aux services publics, en métropole et en Outre-mer dans les domaines sanitaires, logistiques et de la protection », a détaillé Emmanuel Macron, depuis Mulhouse. Première étape concernant cette nouvelle opération militaire : le porte-hélicoptère amphibie Mistral va être rapidement déployé dans le sud de l’Océan indien. Puis, dans un second temps, ce sera au tour du porte-hélicoptère Dixmude, qui ira, lui, dans la zone Antilles-Guyane. En ce qui concerne la Nouvelle-Calédonie et, plus généralement le Pacifique, les autorités de l’Etat et les autorités militaires devraient apporter rapidement des précisions pour ce qui concerne cette zone.

Le chef de l’État a également promis « un plan massif d’investissement et de revalorisation » pour l’hôpital à l’issue de la crise du Covid-19. Une nouvelle qui arrive à point nommé alors que les hôpitaux, urgences et autres personnels soignants alertaient ces derniers mois sur la situation qui se dégradait dans le secteur de la santé. Des personnels soignants qui devraient bénéficier de primes supplémentaires dans un premier temps.