LA PROVINCE SUD DÉJÀ AU CHEVET DE SES ENTREPRISES – La liste des mesures décidées

La province Sud a décidé, sans attendre, d’intervenir pour soutenir les entreprises de la province pour lesquelles la crise du coronavirus va générer de grandes difficultés. L’enveloppe qui sera consacrée à ce Plan d’urgence est de 500 millions. Réactivité.

Sonia Backes, la présidente, le reconnaît : l’étendue du sinistre dépasse largement cette enveloppe au plan financier. Mais elle estime qu’il était du devoir de la collectivité qu’elle dirige d’intervenir rapidement, à la mesure de ses moyens.

1,5 million pour la trésorerie, 10 millions pour le maintien de l’emploi salarié, ce sera appréciable pour une petite ou une moyenne entreprise. Cette intervention viendra en complément, bien sûr, des mesures annoncées par le gouvernement ainsi que des dispositions que l’Etat voudra bien élargir à la Nouvelle-Calédonie.

Pour les familles les plus modestes, la province Sud a décidé des dispositions spéciales qui visent à accroître, pour la durée de la crise, les mesures de solidarité dans le domaine de l’Aide Médicale.

A son niveau, la province Sud se révèle extrêmement réactive. Après les commandes de médicaments susceptibles de soigner 6000 patients selon le protocole du professeur Raoult, d’un million de masques chrirurgicaux et de 50000 masques FFP2, Sonia Backes met à présent en place un plan de soutien à son économie. Elle a indiqué que ce plan ferait l’objet d’une évaluation permanente, et par conséquent, d’une capacité d’ajustement.

LE PLAN D’URGENCE DE LA PROVINCE SUD

Covid-19 : Plan d’urgence provincial de soutien aux entreprises et de solidarité sanitaire

Au-delà de la solidarité économique nationale sur laquelle l’État s’est d’ores et déjà engagé, nous rappelant que la Nouvelle-Calédonie fait partie d’un grand pays, la province Sud a décidé de débloquer immédiatement un demi-milliard de francs pour permettre la survie des plus petites entreprises.

En concertation avec l’État et le gouvernement, sans quoi rien ne serait possible, nous mettons ainsi en place un plan d’urgence de soutien pour les entreprises de la province Sud, qui met en œuvre deux aides, une à la trésorerie, l’autre au maintien à l’effectif salarié. 

Nous invitons également les entreprises à prioriser le paiement des salaires afin de ne pas mettre plus de Calédoniens en difficulté. 

Ce plan d’urgence de soutien aux entreprises est accompagné d’une mesure de solidarité sanitaire. La province Sud, participe à l’effort commun en adaptant dès aujourd’hui sa réglementation relative à l’aide médicale Sud pendant l’épidémie de Covid-19.

Ce plan d’urgence de soutien aux entreprises et cette mesure de solidarité sanitaire ont été votés ce 26 mars par les élus de l’Assemblée de la province Sud, pour une mise en place rapide. 

1 – Soutien aux entreprises, le plan d’actions en quatre questions

Pourquoi un plan d’urgence de soutien aux entreprises ?
Conséquence de la propagation du Covid-19 dans le monde et des restrictions de production et d’échanges internationaux, l’économie mondiale connaît un net ralentissement. Les mesures plus récentes de limitation de déplacements des personnes placent désormais l’économie calédonienne dans la difficulté. Les tour-opérateurs font déjà état d’un recul d’activité de 60 %. Au-delà, les mesures de confinement ou de réduction des regroupements auront des conséquences sur d’autres secteurs d’activité.

Afin de soutenir les victimes économiques, la province Sud met tout en œuvre pour que cette baisse d’activité ne menace pas les emplois à court terme.

Quelles entreprises concernées par le dispositif à ce jour ?
Pour ces raisons, il est proposé la mise en place d’un plan d’urgence de soutien aux entreprises dont le siège social et l’activité principale sont situés sur le territoire géographique de la province Sud et qui sont impactées par les effets du Covid-19. En commençant par celles du secteur du tourisme comme les activités d’hébergement, de transport et d’animation ainsi que les agences de voyages et les agences de tourisme, mais aussi les établissements de loisirs recevant du public comme les bars, les restaurants, et enfin toutes les autres entreprises qui vont devoir fermer en raison du confinement.

Quelles sont les deux aides ?
Le plan proposé prévoit de mettre en œuvre pour chaque entreprise :

  1. Une aide à la trésorerie d’un montant maximal de 1 500 000 XPF (un million cinq cent mille francs).
  2. Une aide au maintien de l’effectif salarié d’un montant maximum de 10 000 000 XPF (dix millions de francs).

Comment les aides seront versées ?

  1. L’aide à la trésorerie permet de couvrir tous types de besoins dans un plafond raisonnable. Elle est payée en une seule fois et sa mise en œuvre est rapide. Elle permet de répondre ainsi aux situations d’urgence.
  2. L’aide au maintien de l’effectif salarié pourra ainsi être mobilisée quand le plafond de l’aide à la trésorerie ne permet pas de faire face aux difficultés rencontrées et quand la problématique rencontrée menace d’impacter l’effectif salarié de l’entreprise. 

L’objectif étant, coûte que coûte, de participer à l’effort commun, en attendant, la province Sud appelle les entreprises à prioriser le paiement des salaires afin de ne pas mettre plus de Calédoniens en difficulté.

 2 – Solidarité sanitaire, modification de l’aide médicale Sud
Malgré toutes les dispositions de sanctuarisation prises par les autorités, le Covid-19 a pu s’introduire en Nouvelle-Calédonie et les mesures internes de contingentement que les pouvoirs publics sont et seront amenés à prendre, réduiront significativement les ressources humaines des secteurs public et privé en opération.

Dans un souci de solidarité et d’effort commun, il importe que l’exécutif de la province Sud organise le maintien des services publics essentiels aux populations. Parmi ces services, figure l’aide médicale Sud.

Dans ce cadre, les élus de l’assemblée de la province Sud ont voté ce jour, une modification de la réglementation provinciale sanitaire pour donner la possibilité aux résidents du Sud et bénéficiaires de la carte A de l’aide médicale de consulter dorénavant tous les professionnels de santé médicaux, et non plus seulement ceux relevant du secteur public ou conventionnés avec la province Sud.

Dans un souci de réactivité accrue, particulièrement indispensable pendant l’épidémie de Covid-19, la province Sud a décidé aussi d’exonérer d’entente préalable les transferts des malades « aide médicale » des établissements publics de soins vers les établissements privés.

Enfin, toujours dans le même souci et compte tenu d’une réduction des effectifs du service provincial compétent, la province Sud a décidé de proroger automatiquement les cartes d’aide médicale Sud.

Toutes ces mesures exceptionnelles prendront fin lorsque la situation sanitaire de la Nouvelle-Calédonie sera revenue à la normale.