LA FRANCE ACCOMPAGNE LA PROVINCE SUD : PRÈS DE 5 MILLIARDS VERSÉS HIER AU TITRE DE LA DGF

La présidente de la province Sud, Sonia Backes, a indiqué que « Dans un moment qui va se compliquer pour les collectivités qui devront continuer à payer les salaires des fonctionnaires, aider les entreprises, venir au secours des plus fragiles, la France nous accompagne en nous versant dès hier la Dotation Globale de Fonctionnement (4,7 milliards) qui va permettre à la Province d’avoir un peu d’air pour assumer ses missions pour ses ressortissants.« 

La dotation Globale de Fonctionnement pour les provinces comme pour les communes est, certes, un financement récurrent. Mais l’Etat a accéléré les procédures pour soutenir les collectivités calédoniennes. Et au delà de cette opération, la crise du covid-19 pose clairement la question de la place de la Nouvelle-Calédonie au sein de la République.

En effet, à l’heure où toutes les collectivités, les entreprises, les sytèmes sociaux, déjà en difficulté, sont directement menacés par la crise du coronavirus, vers qui se tourner pour être soutenu en matière financière, sanitaire, médicale ? Et même de liaison aérienne pour maintenir un cordon ombilical avec un grand pays pour les fournitures de toutes sortes, et les échanges humains de toutes sortes ?

Pour éviter de sombrer économiquement pendant et à l’issue de la crise, ce sont 56 milliards FCFP qui sont sollicités auprès de la France. En plus de 170 milliards alloués annuellement pour l’exercice des compétences régaliennes et des aides aux collectivités et aux personnes.

Au delà, en ce qui concerne l’assistance sanitaire, la fourniture des médicaments, la fourniture du produit mis en lumière par le professeur Raoult pour combattre le coronavirus, vers qui encore se tourner ?

La parodie de la chanson dit que « C’est la France qui paie, qui paie, qui paie« . La crise sanitaire montre clairement – sauf aux aveugles-, que la France, c’est à l’évidence bien davantage que cela.