CORONAVIRUS : LE MAIRE DE NICE, CHRISTIAN ESTROSI, SE SOIGNE À LA CHLOROQUINE

Alors que les essais cliniques ont été autorisés à la suite des premiers tests réalisés par le professeur Raoult à Marseille, le maire de Nice, Christian Estrosi, bien connu des Calédoniens pour avoir été ministre de l’Outre-Mer et dont le directeur de Cabinet, Yves Dassonville, avait été nommé Haut-Commissaire en Nouvelle-Calédonie, révèle être traité à la chloroquine.

Lire l’interview de Christian Estrosi par Nice Matin en cliquant sur l’image ci-dessous.

Le laboratoire français Sanofi s’est dit prêt à offrir aux autorités françaises des millions de doses de l’anti-paludique Plaquenil, pouvant traiter potentiellement 300 000 malades, après des essais « jugés prometteurs » menés par les chercheurs de l’institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection, auprès de 24 patients atteints du Covid-19. Selon Sanofi, le Plaquenil éviterait les effets secondaires produits par la chloroquine.

Olivier Véran, le ministre de la santé, a confirmé qu’il avait donné son accord pour lancer une large étude qui devra confirmer -ou infirmer- les effets de la chloroquine contre le coronavirus.

“Le Professeur Raoult, et les autres qui y travaillent, je les ai tous les jours au téléphone”, a-t-il indiqué sur LCI, avant d’expliquer que la France pourrait présenter des résultats concluants dans une quinzaine de jours. 

“Nous devons tout mettre en oeuvre pour vérifier son efficacité. Si elle est avérée, nous ferons tout pour le donner sans délai aux Français. D’ici à 15 jours, nous devrions avoir des données consolidées. Auquel cas, je ferais une déclaration devant tous les Français.”

D’ores et déjà, le Maroc, qui reste encore relativement épargné par le virus, mais où le nombre de cas déclarés est passé de 8 à 66 en une semaine, avec trois décès, a décidé de traiter les patients positifs au Covid-19 avec de la chloroquine, médicament actuellement produit dans le pays.

Le Maroc a acheté tous les stocks de l’usine de Sanofi de Casablanca !

Quant à Donald Trump, il est désormais de notoriété qu’il pousse pour utiliser le chloroquine.