Municipales : TRIOMPHE DE SONIA LAGARDE À NOUMÉA-Les résultats en Calédonie

Nouméa : triomphe de Sonia Lagarde qui est réélue avec un score proche de 64%. Elle s’assure ainsi une écrasante majorité pour sa seconde mandature au cours de laquelle elle pourra « dérouler » son programme.

Ses concurrents prennent une véritable « rossée » : Calédonie Ensemble, vainqueur en 2014, ne réalise que 8,8%, le FLNKS, 8,3%. Echec cuisant, également, pour l’Eveil Océanien qui misait beaucoup sur un éventuel soutien des quartiers nord : 7%.

Génération Calédonienne ne réussit pas son entrée (6,1%), tandis que Cherifa Linossier qui avait récemment quitté la CPME pour se lancer dans l’arène municipale recueille 4,2% des voix.

A Dumbéa, Georges Naturel échoue de peu l’élection dès le premier tour avec 49% des voix. Le grand perdant est, là aussi, Calédonie Ensemble avec 7,7% des voix, tandis que l’Eveil Océanien (19%), Générations NC (13%) et le FLNKS (11%) pourront se maintenir au second tour.

Au Mont Dore, scenario presque identique pour Calédonie Ensemble avec 9%. Eddie Lecourieux approche les 42%. Il pourrait affronter une quadrangulaire avec GNC (22%), le FLNKS (16%) et l’Eveil Océanien (11%)

A Paita, Willy Gatuhau arrive largement en tête avec 35,5%. L’Eveil Océanien est au dessous des 20%, mais pourra se maintenir au second tour avec le FLNKS (18%) et le Rassemblement (10,3%).

Les résultats de La Foa étaient très attendus, en raison de la charge symbolique de la commune, fief d’origine de Philippe Gomes. Nicolas Metzdorf s’impose en arrivant devant la liste de Calédonie Ensemble qu’il a quitté au lendemain des provinciales. Avec 702 voix, il devance Marielle Keletaona (635 voix). Lionnel Brinon progresse avec une troisième place (518 voix), tandis que l’Eveil Océanien ne passe pas la barre (235 voix). Pierre Monefara, qui conduisait une liste indépendantistes unitaire, réalise un score de 15,45%.

A Boulouparis, la persévérance et le long travail de terrain ont récompensé Pascal Vittori, élu dès le premier tour avec près de 55% des voix. Il succèdera à Alain Lazare dont l’ancien premier adjoint de recueille que 34% des voix.

A Bourail, Patrick Robelin est sûr de sa réélection avec un score de 46%. Avec 22%, David Ugolini ne réalise pas son pari de conquérir la mairie, mais il pourra se maintenir au second tour avec Arnaud Wuhrlin (16%) et le FLNKS (10,4%).

A Koumac, le maire sortant, Wilfried Weiss est en tête (43%), suivi de Hyacenta Santino (31%) et Jean-Charles Monéfara de l’UC (17%).

A Poindimié, Paul Néaoutyne va certainement repartir pour un nouveau mandat. Il frôle la majorité absolue avec 49%. L’Union Calédonienne, conduite par Didier Poiddyaliwane, est seconde avec 27%.

A Pouembout, il faut noter l’élection de la liste conduite par Yann Peraldi dès le premier tour avec plus de 52% des voix. Jean Naouana (UC), quant à lui, recueille 42% des suffages.

Succès du maire sortant à Farino qui réalise 52% dès le premier tour. Son ancienne adjointe, Luté Barbou est à 27% et Christian Roche à 21%.

A Hienghène, commune emblématique pour l’UC parce que Jean-Marie Tjibaou en était le maire, ce parti avait perdu la mairie au profit du Palika à l’occasion d’une élection à mi-mandat. Le parti de Daniel Goa prend une revanche en arrivant en tête avec 41,4%, devançant le maire sortant André Levy (33%) et la liste d’André Walewene (22%).

A Lifou, Robert Xowie (UC) fait « un carton » avec 69% dès le premier tour. A Maré, le maire sortant Pierre Ngaiohni (12%) a peu de chances de retrouver son poste. Il est quatrième d’une possible quadrangulaire menée par Dynamique Autochtone (Joseph Waikedre 33%), le FLNKS et Emile Lakoredine. A Ouvéa, enfin, Maurice Tillewa (Uni FLNKS), ancien maire, renoue avec le succès (44%), et Simon Loueckote qui porte courageusement la voix des loyalistes réalise un score honorable, dans le contexte particulier de l’île, de 13%. La liste Palika est à 16%, un score à peu près égal à celui de Jean-Yves Waimo.

A Thio, Jean-Patrick Toura (FLNKS) est en tête (42%). A Canala, Gilbert Tyuienon, maire sortant approche la majorité absolue (47%). A Houailou, Pascal Sawa s’impose dès le premier tour avec 57%. A l’Ile des Pins, Christophe Vakié (AEC) est en tête avec 32%. Mais il est suivi par deux listes FLNKS, Arnold Apikaoua (29%) et Régis Vendegou (23%). Après le scrutin, les liens familiaux et la coutume pourraient intervenir.

A Koné, incertitude pour le second tour. Le maire sortant Goromido est sérieusement challengé par Thierry Gowecee, tandis qu’Edwin Billiet atteint les 29%.

A Ponérihouen, la liste de Pierre-Chanel Tutugoro passe la barre des 50%. A Yaté, la liste d’Adophe Digoue (Uni) est en tête avec 33%. A Ouegoa, 4 listes passent le seuil de 10%. L’Uni est en tête (34%), tandis que Caryl Normandon réalise 15,5%.

A Voh, la liste de l’Uni est à 46%. A Touho, Alphone Poinine, de l’Uni, réalise 56% dès le premier tour.

A Sarramea, 4 listes pourront être au second tour. Le maire sortant, Alexandre Nemebreux est à 24,5%, et le meilleur score est réalisé par la liste de Prisca Holero (29,5%). Les tractations vont aller bon train pour le second tour.