LES EFFETS DU CORONAVIRUS COMMENCENT À SE FAIRE SENTIR EN CALÉDONIE

Tandis que l’épidémie de coronavirus est en régression en Chine, elle s’étend à l’extérieur et notamment en Europe où l’Italie est le second foyer mondial, tandis que la France enregistre à présent 2281 cas et 48 décès.

LANCEMENT D’UN ESSAI CLINIQUE DE 4 TRAITEMENTS
Côté traitement, et alors qu’un vaccin ne pourrait par être mis sur le marché avant un an, le gouvernement a annoncé ce mercredi la mise en place d’un essai clinique pour mesurer l’efficacité contre le nouveau coronavirus de quatre traitements différents ainsi que le lancement d’une vingtaine de projets de recherche. Le processus a été expliqué par le Pr Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Bichat à Paris, lors d’une conférence de presse au ministère de la Recherche.

LE CORONAVIRUS DÉCLARÉ PANDÉMIE
L’épidémie de coronavirus est désormais une « pandémie », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, ce mercredi. Il a également fait part de sa profonde inquiétude face aux « niveaux alarmants d’inaction » de la communauté internationale face aux « niveaux alarmants de propagation » de l’épidémie du nouveau coronavirus. « Dans les jours et les semaines à venir, nous nous attendons à voir le nombre de cas, le nombre de décès et le nombre de pays touchés augmenter », a-t-il mis en garde.

EN CALÉDONIE, RÉDUCTION DES VOLS ACI ET ANNULATION D’UNE CONFÉRENCE INTERNATIONALE
Si, pour l’instant, la Calédonie demeure indemne de cas déclarés, les premiers effets économiques commencent à se faire sentir. Ainsi, Aircalin a décidé de suspendre ses rotations sur Osaka en mai et juin ainsi que 5 vols vers Melbourne pendant cette même période.

Autre annulation : la 10e conférence du Pacifique Insulaire pour la conservation de la nature et les zones protégées qui devait se dérouler au Centre Tjibaou, à Nouméa.

En foot, les rencontres de la O’League ont été reportées.

La crise du coronavirus a également eu pour effet de faire baisser le cours du nickel. Celui ci est passé à 12 415 US dollars, ce qui va durement impacter les résultats du premier trimestre des entreprises minières et métallurgiques.