LA MINE SLN DE THIO ENCORE BLOQUÉE : ON MARCHE SUR LA TÊTE ! – Municipales à Paita : Benielia Laurée présente sa liste – Le nouveau Procureur de la République installé – Un troisième cas de coronavirus confirmé en Nouvelle-Zélande, et 73 cas de plus en métropole

Dans d’autres pays comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande, les choses ne se passeraient pas de manière aussi simpliste. A Thio, il suffit de quelques individus pour bloquer un centre de production minière vital pour toute une économie. La SLN a été contrainte d’y suspendre les activités, et un chargement de 40 000 tonnes fera défaut à l’usine de Doniambo dont les performances en 2019, ont déjà été médiocres. Motif du blocage : une hostilité aux 147 heures et au travail le dimanche. Tout va très bien, Madame la marquise.

Selon les autorités sanitaires de Nouvelle-Zélande, un troisième cas de coronavirus a été confirmé dans le pays. Il s’agit d’un homme de 40 ans dont des membres de la famille se sont récemment rendus en Iran.

https://www.health.govt.nz/news-media/media-releases/third-case-covid-19-confirmed-new-zealand

Candidat du Rassemblement pour les municipales, Béniélia Lorée a présenté la liste qu’il conduit « Paita rassemblés pour le changement ». Au programme, la création d’une Caisse des Ecoles et d’un CCAS. La liste est favorable au vote du Plan d’Urbanisme Directeur. Elle propose également la construction d’une piscine et d’une nouvelle mairie.

Bravo à la Bac (Brigade Anti-Criminalité) qui fait à nouveau honneur à la Police Nationale : ses policiers ont rapidement interpelé deux voleurs qui avaient cambriolé une maison à Magenta. L’auteur principal doit être jugé aujourd’hui en comparution immédiate.

Avec désormais 285 cas de coronavirus, soit une progression de 73 cas en 24h, la France s’apprête à se déclarer en situation d’épidémie.

https://www.parismatch.com/Actu/Sante/Coronavirus-le-monde-de-plus-en-plus-touche-la-France-se-prepare-au-stade-3-1677241

La province Sud soutien deux fermes aquacoles à Poya en finançant l’étude de faisabilité d’une raccordement au réseau Enercal. Les installations fonctionnent pour l’instant avec des groupes électrogènes.

Le rififi continue dans le groupe Ballande. Louis Ballande en a perdu la présidence pour la seconde fois, à la suite d’une décision du conseil d’administration de février. Mais la décision fait l’objet d’un contentieux judiciaire qui est actuellement en délibéré dont le rendu est prévu pour le 12 mars.