DEUX ENSEIGNANTES ADMISES AU CAPES DE NENGONE – Plus de courrier pour la Chine – Vale rassure les coutumiers du Sud- Nouvelles protection des yaourts locaux ?

Deux enseignantes, l’une au Collège de Mariotti, l’autre au Lycée Jules Garnier, ont été admises au Capes de Nengone à l’issue du concours national. L’enseignement des langues kanak, parfois effectué dans des conditions de qualité pédagogiques minimales, commence ainsi à entrer dans le moule de qualification pour enseigner. Reste à présent à évaluer l’impact de ces enseignements, notamment sur la réussite scolaire en primaire.

Suite logique de l’épidémie de coronavirus et de la suspension de la plupart des vols vers la Chine, l’envoi de courrier en direction de ce pays est interrompu. Cette décision, imposée par les circonstances, affecte essentiellement les colis postaux. Internet a pris le pas sur les autres communications depuis plusieurs années.

Vale NC doit annoncer le nom du repreneur avant la fin du mois de mars. Dans l’intervalle, plus d’une centaine de licenciements seront opérés à la suite de la fermeture de l’usine de raffinage. Enfin, une nouvelle stratégie industrielle basée sur la production plus propre de NHC, et sur des exportations de minerais non utilisables localement devrait permettre le retour des finances de l’entreprise dans le vert et le maintien de son activité. Le président de la société s’est livré à une présentation de cette situation  nouvelle aux responsables coutumiers de l’aire Djubea-Kapoume ainsi qu’à Reebu Nuu. De l’avis unanime, les échanges ont été positifs.

Générations La Foa a présenté son programme pour les élections municipales de La Foa, une programme très axé sur le développement économique de la commune. La présentation a eu lieu naturellement dans la zone industrielle de Méaré.

On reparle des yaourts locaux ! Le producteur sollicite des mesures de fermeture à l’importation de certains produits nature et sucrés, l’introduction d’un quota sur les yaourts aux fruits ainsi qu’une hausse des taxes sur plusieurs crèmes dessert. L’Autorité de la concurrence recommande la mise en place d’un quota pour les yaourts sucrés et nature plutôt qu’un Stop, ainsi qu’une augmentation du quota yaourts fruits ou une taxe à la place du quota. Le gouvernement est appelé à trancher prochainement.