SLN : LE SUICIDE DU SITE DE THIO – Eric Verlaguet : la disparition d'une figure du sport – La Calédonie assure la formation des enseignants de Wallis et Futuna – Incendies à Dumbéa et Paita

Après 5 années d’une économie dont les règles devraient figurer dans le catalogue des mesures les plus bêtes du monde, c’est, depuis plusieurs semaines, le blocage de sites miniers alimentant une SLN une quasi faillite de l’entreprise calédonienne. Les mines de Thio, puis en solidarité, d’autres sites visés par la CSTNC. Une sorte de tentative de suicide collectif.

En cause, l’allongement du temps de travail, imposé par des mesures de redressement par la compétitivité, hors desquelles la SLN devrait sans doute déposer le bilan. Le nouveau directeur est un pompier social, plutôt spécialisé dans la résolution des conflits. Il a du pain sur la planche et n’est probablement pas au bout de ses surprises …

Eric Verlaguet était un sportif dans tous les sens du terme. Ancien champion de natation, bénévole dévoué, il avait assuré la suite de la « traversée de l’îlot Canard », une épreuve dont le succès n’avait cessé de croître au fil des ans. Vice-président du CTOS, il faisait partie d’une famille pratiquant le sport et la générosité. Il s’en est allé pour une autre longue traversée.

Le feu se poursuit à Dumbéa et Paita, où les pompiers sont sur le front. Des sanctions lourdes pèsent sur les irresponsables auteurs des feux.

Les enseignants du premier degré de Wallis et Futuna sont formés en Nouvelle-Calédonie depuis des années. Le président du gouvernement et celui de l’Assemblée territoriale de Wallis ont signé hier deux conventions en ce sens.