USINE DU SUD : LES LICENCIEMENTS CONNUS EN FÉVRIER

Les négociations se poursuivent au sein de Vale NC pour déterminer les conditions dans lesquelles la réduction d’activité, et notamment les réductions d’effectifs, vont s’effectuer. Cette situation, rappelons le, résulte du nouveau plan stratégique de l’entreprise, validé par ses instances, et qui vise à fermer l’usine de raffinage, lourdement déficitaire, et à maintenir la production de NHC, produit dont la demande pour la fabrication de batterie, est forte.

La réduction de personnels, initialement évaluée à 300 salariés, a pour l’heure été réduite à 125, 175 salariés pouvant être redéployés au sein  de l’entreprise.

On ignore, pour l’instant, l’impact exact sur les sous-traitants au nombre d’un millier.

En ce qui concerne la réduction d’effectifs de l’usine, il semble qu’un accord puisse intervenir sur 3 mois de salaires à taux plein après préavis, puis 5 mois à 75%. Une indemnité de licenciement serait accordée, tandis qu’un dispositif de reclassement serait conduit par la province Sud, avec une forte participation financière de Vale NC.

Le conseil d’administration devrait statuer le 31 janvier. La liste relative à la réduction d’effectifs pourrait être connue mi-février.

D’un autre côté, la recherche d’un repreneur se poursuit. Le maintien de l’activité concentrée sur la seule production de NHC permettrait le maintien de plus de 1100 emplois dans l’usine.