LE FRÊT MARITIME VA AUGMENTER DÈS LE 1ER DÉCEMBRE

Bonne nouvelle pour la planète : le frêt maritime mondial sera plus propre en 2020. Mais mauvaise nouvelle pour les coûts d’importation en Nouvelle-Calédonie : le frêt maritime, soumis à une nouvelle réglementation visant à combattre l’émission des gazs à effet de serre, va augmenter dès le 1er décembre prochain.

Les importateurs ont été ainsi avisés que « A compter du 1er janvier 2020, une nouvelle réglementation de l’OMI (Organisation Maritime Internationale) va imposer à toutes les entreprises de transport maritime l’utilisation de combustibles marins n’excédant pas 0,5% de teneur en soufre, contre 3,5% aujourd’hui, dans toutes les zones maritimes (excepté les zones ECA qui restent soumises à l’obligation d’utiliser un fuel ne dépassant pas 0,1% de teneur en soufre).« 

En conséquence, le fuel actuellement utilisé devra être entièrement consommé, les cuves des navires nettoyées et les circuits combustibles adaptés aux nouvelles caractéristiques du carburant.

Pour que les navires soient conformes aux nouvelles normes à la date du 1er janvier prochain, toutes ces opérations devront être menées dès le 1er décembre 2019.

« Le coût de la mise en oeuvre de cette règlementation va être significatif et fera augmenter d’autant celui du fret. Dans ce contexte, nos lignes réviseront leurs tarifs à compter du 1er décembre 2019. » précisent les compagnies de frêt.

Il faut en outre souligner que le diesel marin, moins polluant, coûte, à 0,1% de soufre, deux fois plus cher que le carburant actuel.

Les compagnies maritimes peuvent également, en solutions alternatives, mettre en place des systèmes de retraitement de fumées, ou utiliser d’autres énergies dont le gaz liquéfié. Mais ces adaptations, probablement préalables à une  nouvelle génération de navires, nécessitent de lourds investissements.

Ces augmentations vont affecter toutes les destinations, et leur taux devrait évidemment être proportionnel au volume de trafic. Autant dire que pour des ports comme Nouméa ou Papeete, la hausse sera « plein pot » ! Elle devrait se situer entre 100 000 et 140 000 francsCFP sur les conteneurs en sortie des ports européens.