LE COMITÉ DES SIGNATAIRES S’ACCORDE SUR LA DATE DU REFERENDUM 2020

A l’issue de discussions qui ont duré tard dans la nuit, les délégations politiques et l’Etat sont parvenus à un accord sur la date du prochain referendum, et sur « la fourchette de tir » pour la troisième consultation. La poire  été coupée en deux, mais l’Avenir en Confiance obtient tout de même que ce soit fin août-début septembre.

Le prochain scrutin d’autodétermination sera organisé au cours du second semestre 2020, soit le dimanche 30 août, soit le dimanche 6 septembre.

L’organisation de la seconde consultation sera quasiment identique à la première, avec la mission d’observation d’experts de l’ONU et la constitution d’un Comité des Sages local.

Plusieurs améliorations sont cependant envisagées. Elles concernent d’abord le vote par procuration pour lequel, notamment, le mandataire pourra voter pour son mandant sur présentation d’une copie (papier ou numérique) du récépissé.

Des sites supplémentaires de votes décentralisés pourront être mis en place, et le délai d’option a été réduit à 6 semaines.

S’agissant des modalités d’inscription, les natifs ne relevant pas du statut coutumier ne seront pas inscrits automatiquement. Cette disposition a été contestée par l’Avenir en Confiance et Calédonie Ensemble -pour une fois en accord- qui réclament une modification de la loi organique.

Pour ce qui est du troisième referendum, en partant évidemment de l’hypothèse que le « Non » l’emporte au second, l’Etat souhaite « sanctuariser » la période des élections présidentielles et législatives (entre septembre 2021 et la fin août 2022). La date pour la consultation locale devra donc être fixée, soit aux alentours de la mi-2021, soit en 2022 après le mois d’août.

La déclaration du Premier ministre (Nouvelle-Calédonie la 1ère)