GOUVERNEMENT : LE PALIKA PAS TENDRE AVEC L’UC NE SE RALLIERA PAS À LA CANDIDATURE DE TYUIENON

LE PALIKA TIRE « SES » ENSEIGNEMENTS DES PROVINCIALES ET « CHARGE » L’UC. Il se donne des bons points, constatant sa progression de 9 à 12 élus au Congrès. Pour lui, « la droite est profondément divisée », et l’idée d’indépendance fait son chemin.

C’est en ce qui concerne la Vice-présidence du gouvernement que le Palika est le plus sévère avec l’Union Calédonienne. Gilbert Tyuienon est taxé de tentative de complot avec l’Avenir en Confiance pour s’emparer de la présidence de la province Nord à l’issue des dernières provinciales.

C’est la raison principale pour laquelle l’Uni-Palika ne trouve aucune raison de se rallier à la candidature de l’UC à la Vice-présidence de l’Exécutif local.

Dans le reste de l’actualité, 3 listes son en compétition pour les élections à la Chambre des Métiers. Daniel Viramoutoussamy, président sortant, conduit sa liste, face à celles de la CPME et de l’U2P.

La Fête de la Mandarine, grand événement fruitier pour le célèbre agrume de Canala, se déroulera ce week end. Un week end également marqué par le Salon du Jardinage qui a ouvert ses portes.

Dans une interview accordée aux Nouvelles Calédoniennes, Paul Néaoutyne analyse la situation de la province Nord. Il ira discuter une remise de la dette à l’égard de Glencore pour l’usine de Koniambo, à l’instar de ce qu’a décidé Vale pour la province Sud.

Néaoutyne poursuit son objectif de faire prendre en charge des dépenses budgétaires de la province Nord qu’il estime être de la compétence de la Nouvelle-Calédonie, tout en souhaitant « bonne chance » à Thierry Santa.

Enfin, il confirme que le tourisme est la filière déficitaire de Nord Avenir.