PHILIPPE GERMAIN RETOURNE AU GOUVERNEMENT

Alors que dans une interview, Philippe Germain avait annoncé vouloir prendre du recul après 4 années de présidence du gouvernement local, et se consacrer à une vie plus personnelle, il conduit la liste des candidats de Calédonie Ensemble pour cette même institution. Il y sera élu et retrouvera un siège dans l’Exécutif local. Toujours comme président ?

La possibilité avait filtré de plusieurs allusions distillées par l’entourage de Philippe Gomes. Compte tenu de la prise de position publique de l’intéressé et du résultat des élections provinciales sanctionnant, au moins du côté loyaliste, la politique menée dans la mandature précédente, ce retour a plutôt surpris.

HYPOTHÈSE IMPROBABLE
Philippe Germain peut-il aspirer à redevenir président ? Il faudrait alors que les voix indépendantistes se portent sur sa candidature, et il n’aurait alors qu’un rôle : appliquer la politique de l’Union Calédonienne et de l’Uni. Cette hypothèse est improbable, avec tout de même un bémol : les chemins obscurs de la politique …

DÉFENDRE TOUTES LES MESURES ADOPTÉES PENDANT 4 ANS
En revanche, l’ancien Président ne pourra contribuer à défaire ce qu’il a construit : la TGC à 5 taux, l’encadrement des marges, certaines orientations du Plan Do Kamo telles que le non remboursement des soins en métropole, ou encore la rupture de contrat avec la CRE-Ircafex et le remplacement du régime métropolitain par un régime local.

Pour ce qui concerne les productions locales, il défendra pied à pied les protections instaurées, ainsi que les positions établies. Les Calédoniens entendront encore parler du yaourt …

MAJORITÉS D’IDÉES
La question réelle qui se pose est évidemment celle des « majorités d’idées » qui s’installeront au gouvernement. Philippe Gomes avait, à plusieurs reprises, rappelé cette « doctrine » lorsqu’il était accusé de collusion avec les indépendantistes.

Or, c’est bien avec les indépendantistes que de nombreuses propositions avaient été arrêtées par l’Exécutif, puis votées au Congrès. Majorités d’idées …

Pour les Calédoniens qui aspirent à des réformes, aussi bien dans les domaines économique, social et culturel, l’attente risque d’être longue.