SONIA BACKES PROPOSE UN NOUVEL ESPACE DE DIALOGUE ENTRE INDÉPENDANTISTES ET NON-INDÉPENDANTISTES

Dans la bataille de fréquentation des derniers meetings de deux poids lourds de la province Sud, chacun a rappelé les points saillants de son programme tout en délivrant quelques coups à ses adversaires. Au delà des démonstrations de force, une proposition nouvelle visant à faciliter le dialogue entre indépendantistes et non-indépendantistes a été formulée par Sonia Backes.

LE QUOTIDIEN DES CALÉDONIENS
Pour la tête de liste de l’Avenir en Confiance, si le dialogue sur l’avenir institutionnel est déjà encadré et organisé sous l’égide de l’Etat, il est nécessaire de dialoguer plus sereinement sur le quotidien des Calédoniens et son lot de difficultés.

AU DELÀ DES POSTURES AU CONGRÈS
Sonia Backes propose que ce débat puisse se dérouler au delà des prises de positions partisanes au Congrès. « Un espace de dialogue nouveau qui nous permette d’aborder de manière fréquente et régulière, sans être tenus par les postures que nous prenons dans l’hémicycle du Congrès, tous les sujets qui constituent le quotidien des Calédoniens et qui ne relèvent pas de la compétence de l’Etat« .

TROUVER DES POINTS D’ACCORD SUR LA SOCIÉTÉ CALÉDONIENNE
Cet espace de dialogue « régulier et formel« , rassemblerait les « responsables politiques qui président au destin des Calédoniens« .  Objectif : trouver des points d’accord sur les grands sujets de la société calédonienne. Sonia Backes cite en exemple le nickel, la lutte contre les addictions, la relance économique, la protection de l’environnement calédonien ou encore la préservation du système de santé.