PROVINCIALES : SONIA LAGARDE SE PRONONCE POUR LA LISTE DE SONIA BACKES – Les taxis de Nouméa en colère – Un nouveau patron pour Vale

Les élections provinciales vont maintenant se dérouler dans quelques jours, et la campagne électorale bat son plein. Enjeu : convaincre les indécis dont les pronostiqueurs estiment qu’ils sont extrêmement nombreux. C’est donc cette campagne qui occupe l’actualité calédonienne, avec également le démarrage des interventions télévisées des candidats, sous le contrôle de la représentante du CSA.

Dans ce concert, la prise de position de la Maire de Nouméa semble être un tournant, pour ce qui concerne la province Sud. Elue sur une liste Calédonie ensemble qu’elle conduisait, Sonia Lagarde a pris position pour la liste Avenir en Confiance de Sonia Backes. Elle explique son choix par ce qu’elle considère être un échec de la mandature provinciale actuelle, et en raison des enjeux institutionnels importants auxquels la Calédonie doit faire face.

Dans ce registre, le second débat provincial a eu lieu hier soir dans les studios de NC1ère. Il opposait les têtes de listes aux Iles Loyauté : Omeyra Naisseline (Dynamique autochtone – LKS), Germaine Némia-Bishop (Mnis), Jacques Lalié (UC-FLNKS), Charles Washetine (Palika Iles), Louis Kotra Uregei (Parti Travailliste), Jean-Eric Naxue (Nouvelle Vision des Iles – Calédonie Ensemble), Davy Bolo (Unitaire Kanaky Génération) et Simon Loueckote (Avec Nous – Avenir en Confiance).

Ce débat, plutôt animé, a montré les oppositions entre les indépendantistes des Iles. Echanges tendus entre LKU et Jacques Lalie qui coupait sans cesse la parole aux intervenants, propos durs de Germaine Nemia-Bishop, reflets de l’expression de 6 listes indépendantistes aux Iles.

Côté opposition, affrontement également entre Jean-Eric Naxue, mettant en cause Simon Loueckhote dans l’échec d’une liste d’union, et réponse musclée de l’ancien Sénateur soulignant que son concurrent de Calédonie ensemble a affirmé, sur les ondes de RRB, être « un indépendantiste à long terme« .

Dans le reste de l’actualité, il faut retenir le grogne des taxis de Nouméa, à la suite d’une nouvelle agression d’un chauffeur. Les taxis ont débrayé pendant une heure.

A Koné, enfin, les transporteurs scolaires, en grève pour retard de paiement de leurs factures, ont trouvé un accord avec la mairie. Ils assureront le transport des internes pour ce week end, et reprendront une activité normale dès lundi.

A relever également, le changement de gouvernance de Vale dont la présidence est désormais assurée par Eduardo Bartolomeo, ancien patron de la division « métaux de base » du groupe.