« DÉFISC » : QUAND LA FRANCE FINANCE CEUX QUI VEULENT SON DÉPART !

Gérard Darmanin est un bon ministre, plutôt courageux quand il affronte des sujets épineux pour lesquels Macron avait pris des engagements de campagne. Il est également celui qui joue un rôle essentiel dans les dossiers de défiscalisation. Un sujet au cœur de sa visite en Calédonie. Qui c’est qui paie qui paie … les provinces indépendantistes ? C’est la France qui paie …

LA « DÉFISC » EST UNE SUBVENTION PUBLIQUE
La « défisc » n’est pas toujours bien comprise par le vulgum pecus, et même par les élus. La « defisc » est une subvention publique ni plus, ni moins. Elle permet à des investisseurs d’engager des fonds sur des projets et de bénéficier, en contrepartie, de déductions d’impôts. Au total, c’est bien l’Etat -ou la Nouvelle-Calédonie en cas de « défisc » locale-, qui « fait cadeau » des impôts non perçus aux contribuables et au projet, ce qui revient à accorder une subvention publique à la réalisation.

POUR UNE COLLECTIVITÉ QUI ADHÈRE À LA RÉPUBLIQUE …
Lorsque Gérard Darmanin visite l’usine de Vale, dans le sud, et qu’il constate à quoi correspond une demande de défiscalisation de l’Etat pour le financement du projet Lucy, il s’agit bien d’une demande de subvention de l’ordre de 12 milliards FCFP.

Dans ce cas précis, l’Etat ferait bénéficier de fonds publics à un industriel opérant dans une collectivité qui adhère à la République. Cela paraît politiquement normal.

… OÙ UNE COLLECTIVITÉ QUI VEUT SON DÉPART
Lorsque le ministre se rend aux Iles, qu’il se targue des défiscalisation accordées ou à accorder pour tel ou tel projet, le contexte politique est radicalement différent.

Depuis 30 ans, cette province, comme celle du Nord, bénéficie des financements des contribuables de la province Sud et de la France. Et depuis 30 ans, la cause indépendantiste, celle qui veut que la France « dégage », n’a fait que progresser !

IL Y A 40 ANS, LES PARTISANS DE LA FRANCE ÉTAIENT MAJORITAIRES À LIFOU !
Alors certes, nous sommes encore en République. Et les indépendantistes sont tous des Français ! Mais le referendum du 4 novembre a été un cruel révélateur.

Il ne faut pas s’y tromper. Dans certains cercles du gouvernement local, on recense les fonctionnaires d’Etat pour empêcher leur renouvellement ou leur prolongation de contrat. La revendication d’indépendance, c’est d’abord de mettre un terme à la relation avec la France. Pour éventuellement, ensuite, accepter quelque argent …

Il y a 40 ans, les loyalistes étaient majoritaires à Lifou, dont la commune était alors administrée par Robert Naxue Paouta, un proche de Dick Ukeiwe. Et 40 ans après, -rééquilibrage et générosité de l’Etat compris- il n’y a même plus un élu partisan du maintien de la Calédonie dans la France aux Iles Loyauté !

Quel beau retour … de bâton !

A.F.