LA SLN SUR LE FIL DU RASOIR – LA JUSTICE AUTORISE LA RÉUNION DU COMITÉ CENTRAL D’ENTREPRISE

Finalement, le Comité Central d’Entreprise pourra se tenir grâce à une décision de justice. En effet, l’instance de la société ne pouvait être réunie en raison du refus d’Arnold Delrieu, secrétaire et gréviste de la CSTNC, de signer la convocation. La SLN l’avait donc assigné en référé d’heure en heure depuis le 23 janvier.

Le tribunal des référés a donc donné gain de cause à la SLN en autorisant la réunion du CCE, et a condamné Arnold Delrieu à 150 000FCFP de dommages et intérêts pour obstruction (information RRB).

Dans l’intervalle, un approvisionnement partiel de minerai a eu lieu grâce à une livraison de la mine « Etoile du Nord », proche de Koumac. Mais le maintien d’un volume de stock demeure une incertitude compte tenu de la poursuite de la grève CSTNC et USTKE sur les sites miniers.

L’ACTIONNAIRE CALÉDONIEN DISCRET
Si de nombreux partis politiques ont apporté leur soutien à la SLN, les actionnaires calédoniens réunis au sein de la STCPI présidée par L. Mapou demeurent à tout le moins discrets …

Rappelons que la STCPI porte l’actionnariat calédonien au travers des structures financières des 3 provinces que sont Promosud et Nordiles, cette dernière regroupant les représentants des provinces Nord et Iles.