TEMPÊTE AUTOUR D’UNE BANDE DESSINÉE SUR LA CONCURRENCE

La Fédération des Industries de Nouvelle-Calédonie (Finc) a violemment attaqué l’Autorité Indépendante de la Concurrence dans un communiqué. En cause, une bande dessinée publiée à l’occasion de la Journée Mondiale de la Concurrence, dans laquelle l’Autorité calédonienne de la Concurrence évoque la production locale, la concurrence, et les effets de la concurrence sur la cherté de la vie.

« Humiliante, méprisante et insultante à l’égard du secteur« , écrit la Finc qui illustre son propos en citant les dessins sur les croquettes pour animaux.

Une affaire qui, justement, lorsqu’il s’était agi de fermer l’importation de croquettes pour animaux, avait suscité une vive réaction des consommateurs et des vétérinaires. Une réaction qui s’était soldée par une pétition signée par plusieurs milliers de consommateurs.

Le Finc accuse l’Autorité de « dénigrement de la production locale« , de « dérive de communication« , de « dialogue de café de commerce« .

L’Autorité de la Concurrence créée à l’initiative, notamment, de Calédonie Ensemble, est une autorité indépendante. Sa mise en place avait fait l’objet de débat animés au Congrès qui, finalement, avait tranché favorablement.

En matière de protection de marché, elle s’inspire largement du rapport qui avait été établi par l’Autorité Nationale de la Concurrence.