SONIA BACKES PROPOSE L’OBLIGATION DE DONS ALIMENTAIRES POUR LES PLUS DÉMUNIS

La pauvreté alimentaire n’épargne pas la Calédonie, et en particulier dans l’agglomération. Le Secours Catholique, l’association Saint Vincent de Paul et la Croix Rouge française sont aux avant-postes de la solidarité pour soulager les familles en grande difficulté. Les Républicains Calédoniens proposent une loi pour lutter contre la grande pauvreté et le gaspillage alimentaire. Solidarité.

Entourée des représentants des associations caritatives catholiques, Sonia Backes a dévoilé les grandes lignes du projet, mis au point avec les acteurs de la solidarité aux plus démunis.

DONS ALIMENTAIRES OBLIGATOIRES …
Augmentation du coût de la vie, croissance du chômage ont accru la précarité de nombreuses familles fragiles. Certes les services sociaux, les communes leur viennent en aide. L’originalité de la proposition de loi déposée sur le bureau du Congrès tient dans le fait qu’elle rend obligatoire, pour les grandes et moyennes surfaces (GMS) ainsi que pour les fournisseurs, le don de produits secs, en conserve ou sous vide, arrivant en date limite de consommation. Un dispositif existant en métropole.

Sont donc exclus des produits visés, les produits frais ou ceux nécessitant leur maintien dans une chaîne de froid, opérations bien plus complexes.

L’un des facteurs limitant ce partenariat entre les commerces et les associations caritatives étant le stockage et le transport des denrées à la charge des associations, les Républicains Calédoniens proposent également de leur allouer une dotation pour résoudre ces difficultés.

… ET CRÉDIT D’IMPOT POUR LES GMS
Pour les GMS, le contrat est également gagnant. Il est proposé que ces dons valorisés leur fassent bénéficier d’un crédit d’impôt, tel que prévu au Code des Impôts, un crédit toutefois plafonné pour que leur actions soit également un comportement citoyen.

C’est donc une manne considérable qui va échoir aux associations caritatives, un approvisionnement inespéré qui permettra l’exercice d’une plus grande solidarité à l’égard des Calédoniens les plus démunis. Un acte concret contre la pauvreté.

DES ACTIONS QUOTIDIENNES DE SOLIDARITÉ
Le secours catholique porte assistance alimentaire quotidienne à plus de 2000 familles dans le grand Nouméa. Coût : 1 million par mois. Quant à l’association Saint Vincent de Paul, ses 3 épiceries solidaires où les denrées peuvent être acquises à très bas prix sont fréquentées par près de 9000 personnes.

La proposition des Républicains Calédoniens va leur poser un nouveau problème : comment gérer et distribuer au mieux cette manne alimentaire. Un problème qui, pour les deux associations religieuses, est une grâce …