L’UC IRA AU DEUXIÈME REFERENDUM ET RÉFUTE « LA CHARTE DES VALEURS »

Daniel Goa interrogé par Angélique Souche

Interrogé par Angélique Souche sur NC la 1ère, le Président de l’Union Calédonienne également porte-parole du FLNKS, Daniel Goa, a livré ses sentiments sur le résultat du referendum et la suite que ce parti indépendantistes compte donner au scrutin.

Il a souligné que le score obtenu par le « oui » est supérieur au nombre de Kanak électeurs, ce qu’il considère être un succès. Enfin, il a dénié tout crédit à « La Charte des Valeurs ».

PROVINCIALES : PLUSIEURS LISTES OU PAS
« Aller avec plusieurs listes, ou poursuivre la dynamique unitaire« , ce sera la réflexion menée à l’intérieur du FLNKS dans le cadre de la préparation des provinciales. Daniel Goa relève qu’une stratégie unitaire permettrait d’obtenir un meilleur score.

SECOND REFERENDUM : « IL FAUT S’Y TENIR »
Concernant le second referendum, le Président-porte parole est clair : il est prévu dans l’Accord de Nouméa et « il faut s’y tenir« . Utilisant l’image d’un match de foot, il estime que la première mi-temps a eu lieu, et qu’il faut à présent poursuivre avec la seconde mi-temps. Ce sera la consultation de 2020. Si enfin celle-ci ne débouche pas sur l’indépendance, « il faudra jouer les prolongations« , avec le scrutin de 2022.

L’ENTERREMENT DE LA « CHARTE DES VALEURS »
Quant à la fameuse « Chartes des Valeurs Calédoniennes », il prononce un avis tranché.  » Personne n’a voulu la valider. Nous, nous continuerons à travailler avec les valeurs qui sont les nôtres et jusqu’à présent, cela a bien fonctionné. Il n’y a pas besoin d’aller écrire sur une feuille « …  » On a déjà un cadre qui rassemble nos valeurs, c’est celui de l’Accord de Nouméa« .