NOUMEA : EFFAÇAGE DES TAGS, CAMÉRAS DE SURVEILLANCE ET EXPÉRIENCE POSITIVE DE « VOISINS VIGILANTS »

Le Conseil municipal de Nouméa a approuvé hier soir deux propositions de son exécutif pour augmenter les interventions d’effaçage de tags et le nombre de caméras de vidéo-protection d’autre part.

115 CAMÉRAS FIN 2019
Les graffitis ont atteint un volume inacceptable qui donne, à tous visiteurs, le sentiment, à la fois, d’une ville crasseuse, et d’une forme d’insécurité. Ce sont 150 millions qui vont être consacrés à restaurer la propreté, au moins sur les grands axes de la ville.

Une nouvelle tranche de 40 caméras va également être installée. Celles-ci viendront s’ajouter aux 75 déjà en place, pour un total de 115 caméras. Les opérations nouvelles devraient être achevées fin 2019.

DÉLINQUANTS ET TAGGEURS INTERPELÉS
Ces caméras ont déjà prouvé leur efficacité, permettant la détection de 11 000 faits en 2017 ! Cambriolages, vols à la roulotte, dégradations de véhicules, intrusions, consommation d’alcool ou tags ont pu ainsi être suivis et filmés, permettant une intervention rapide des forces de l’ordre.

En ce qui concerne les graffitis, de nombreux voyous ont pu être interpelés, et pour les mineurs, les parents convoqués.

La Ville a, en outre, passé une convention permettant l’exécution de peines de Travaux d’Intérêt Général ou de Travail Non Rémunéré, auxquels pourront être astreints les taggeurs.

BAISSE DE 40% DES CAMBRIOLAGES
En ce qui concerne le dispositif « voisin vigilant » mis en place de manière expérimentale à Magenta, un premier résultat est le constat d’une baisse de 40% des cambriolages. Cette expérience a nécessité l’implication lourde de la police municipale, la formation des référents de quartier, et une bonne coopération entre la police et les habitants. Le résultat est probant, et suggère l’extension du dispositif à un autre quartier.