Une annonce choc du FLNKS … et un boomerang possible !

Incontestablement, le FLNKS a créé un choc en présentant « ses chiffres » démontrant que le nombre d’électeurs kanak sur la liste referendaire était, selon lui, de 63%. Chiffres.

PRÉCAUTIONS
Pour le Front de Libération, sur les 174 154 inscrits, les Kanak représentent l’addition des personnes de statut coutumier  (80 120) et de celles relevant du droit commun (29 772 selon le FLNKS).

Selon le spécialiste de géopolitique, Pierre-Christophe Pantz, « s’il ne fait aucun doute que la quasi-totalité des personnes de statut coutumier sont d’origine kanak, en revanche, aucune étude n’a réussi à mesurer l’évolution de la part de Kanak parmi les personnes relevant du droit commun »  (Outremers 360°). On ignore, en effet, les bases de calculs des indépendantistes sur les électeurs de droit commun inscrits.

Le chiffre avancé, en tout cas, doit être manié avec beaucoup de précautions. Pour les Républicains Calédoniens s’exprimant par la voix de Philippe Blaise qui a siégé pendant un an dans les commissions électorales, « ces chiffres sont farfelus« .

DEUX CONSÉQUENCES À L’ANNONCE DU FLNKS
Mais l’annonce faite par le FLNKS, largement relayée, induit deux conséquences, dont l’une pourrait être mortifère pour les indépendantistes :
– la première, c’est que ces affirmations renforcent à la fois la crédibilité et la légitimité du scrutin du 4 novembre prochain. Que dire, ainsi, des contestations formulées par le Parti Travailliste et l’USTKE ?
– la seconde, c’est que si les sondages se révèlent plutôt vérifiés à l’issue du scrutin, la conclusion s’imposera aux instances nationales et internationales : les Kanak ne veulent pas, dans leur majorité, de l’indépendance !

RÉPONSE LE 4 NOVEMBRE
Pour les indépendantistes, en tout cas, le but est de démontrer que tout n’est justement pas joué, en dépit des sondages catastrophiques pour eux. Le nombre d’inscriptions est un facteur psychologique qu’ils veulent exploiter. Par ailleurs, ils rappellent largement que les sondages ont été contredits par le Brexit et par l’élection de Trump aux Etats Unis. Et c’est la vérité.

Conclusion : une seule réponse, celle du 4 novembre au soir …

DANS LE RESTE DE L’ACTUALITÉ, il faut noter la présentation par le Haut-Commissaire de la mise en place de la Police de proximité, forte de 15 volontaires locaux. Pierre Lenquette, Montravel et Tindu ont été ciblés comme « quartiers de reconquête républicaine ».

Un forcené, tenant des otages, a été maîtrisé au 4e km par les policiers du Raid.

3150 pieds de cannabis repérés par la gendarmerie ont été saisis dans la tribu de Nédivin, à Houailou.

Les Républicains Calédoniens formulent une contre-proposition pour compléter la Centrale à gaz et associer les élus du Congrès et la mairie de Nouméa au suivi du projet. Enfin, ils dénoncent l’incompatibilité pour Philippe Gomes, député, de présider une société (NCE) recevant des subsides de l’Etat, une incompatibilité qui risque, selon eux, de porter préjudice à la conduite du projet de nouvelle Centrale. Les Républicains Calédoniens ont écrit au Président de l’Assemblée Nationale.

A Poum, le départ d’un minéralier vers la Corée du Sud est bloqué par la Sonarep.

Cétait hier la journée anniversaire de l’arrivée du gouverneur Henri Sautot, venant administrer la colonie au nom du Général de Gaulle, marquant le ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France Libre.

La campagne en faveur de la TGC a été lancée par le gouvernement. La TGC est destinée, selon cette campagne, à faire baisser les prix. Pas pour moderniser la fiscalité et créer un énorme levier de rentrées fiscales ?