TGC : TENSION EXTRÊME ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES PARTENAIRES SOCIAUX, ARBITRAGE DES INDÉPENDANTISTES – LA SLN AU BORD DU GOUFFRE – L’actu de ce mardi 11 septembre

TGC : EXTRÊME TENSION ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES PARTENAIRES SOCIAUX Le gouvernement doit en effet adopter des mesures d’encadrement des prix pour lesquelles il s’affronte avec le syndicat des employeurs et l’intersyndicale. Les « ministres » doivent opérer un choix entre un texte pour lequel les partenaires sociaux sont tombés d’accord, et le texte de Calédonie Ensemble visant à assurer une baisse des prix par le contrôle des marges. Pour les employeurs, l’action prévue sur les marges met des centaines d’emplois en jeu. Rififi.

CALÉDONIE ENSEMBLE DÉFEND LE TEXTE DU GOUVERNEMENT
Calédonie Ensemble, par la voix de Philippe Gomes et de Philippe Michel, a déclaré défendre le texte du gouvernement. Pour ce parti, les dispositions proposées par l’Exécutif sont plus avantageuses pour le consommateur que celles de l’intersyndicale.

Pour ses représentants, il est nécessaire que la mise en place de la TGC se traduise par une baisse des prix dans certains secteurs « et au moins, sur le panier de la ménagère« .

Dans cette confrontation, Calédonie Ensemble ménage l’intersyndicale, arguant que les représentants des salariés n’ont pas eu le temps d’examiner au fond la portée des mesures.

VIOLENTES CRITIQUES DU MEDEF ET DE L’INTERSYNDICALE – Des emplois en jeu
Ce point de vue est contesté … par l’intersyndicale qui affirme avoir signé en toute connaissance de cause. D’ailleurs, l’UT-CFE-CGC, FO, l’Usoenc, la Cogetra et l’USTKE ont récemment diffusé un texte qui constitue une critique frontale du Président du gouvernement : « Roi des manipulateurs« , « mensonges« , « l’homme ne cesse jamais d’essayer de vous rouler », « … retraités, Germain va vous faire de les poches« .

Pour le Medef, le texte préparé par Philippe Germain va mettre en péril les petites entreprises. Il appelle à manifester ce matin devant le gouvernement. Des magasins et des stations-services devraient être fermés. En jeu, selon leurs responsables, des centaines d’emplois.

« LE GOUVERNEMENT VEUT PASSER EN FORCE »
Pour Daniel Ochida, Président du Medef, « avec notre accord, nous préservons l’intérêt des entreprises et celui des consommateurs. Visiblement, le Président du gouvernement fait fi de toutes les remarques autour du projet, que ce soit l’Autorité de la Concurrence, de l’intersyndicale, des organisations patronales comme le Medef« .

Pour Jean-Pierre Kabar, patron de la Cogetra et Président de la Cafat, le chef du gouvernement « veut passer en force » et « cette méthode qui consiste à ne pas écouter les partenaires sociaux, les corps constitués et la société civile en général, nous la dénonçons et nous ne l’acceptons pas« .

UN VOTE ARBITRÉ PAR LES INDÉPENDANTISTES
Le gouvernement pourrait donc trancher aujourd’hui, dans le secret de ses débats. Plusieurs tendances devraient se heurter, puisqu’y siègent des représentants de cinq partis : Calédonie Ensemble, avec le président Philippe Germain, Hélène Iékawé, Nicolas Metzdorf, le Rassemblement avec Cynthia Ligeard et Bernard Deladrière, les Républicains Calédoniens, avec Christopher Gyges, l’Union Calédonienne avec Gilbert Tyuiénon, Didier Poidyaliwane, et le Palika avec Déwé Gorodey et Valentine Eurisouké.

INQUIÉTUDE GRANDISSANTE À LA SLN – Un point complet a été fait au Comité Central d’Entreprise. Pour l’heure, les reclassements des employés de Kouaoua sont en cours, mais 63 personnes sont au chômage. Des approvisionnements complémentaires sont pourvus par d’autres mineurs.

Jamais peut être, depuis la crise de 1975, la SLN n’a été autant au bord du gouffre. Et la Calédonie, au bord de l’explosion sociale.

WAUQUIEZ À BOULOUPARIS – Seconde journée, hier, sur le terrain pour le Président des Républicains. Petit déjeuner avec le Haut-Commissaire, rencontres avec les groupes au Congrès UC-FLNKS, les Républicains Calédoniens, puis il s’est rendu à Boulouparis.

Hier soir, Laurent Wauquiez était à Koné où il doit visiter le SMA. Aujourd’hui, déjeuner avec des chefs d’entreprise, puis rencontre avec le Comité des Sages et le Groupe Uni. La journée s’achèvera par un diner débat avec des jeunes.

2 PROJETS CALÉDONIENS PRIMÉS parmi les projets d’innovation Outre-mer, parmi eux le projet cyber tribus à Lifou.