LES ZIG-ZAG DES COMPTES DU RUAMM !

Finalement, de combien sera le déficit de trésorerie du Ruamm ? Chiffres fantaisistes, chiffres incertains, ou chiffres progressivement corrigés des « variations saisonniaires » ? 

Selon la membre du gouvernement en charge de la Santé interrogée sur RRB, « ce qui avait été annoncé par la Cafat en début d’année, c’était un besoin de 9 milliards« . A l’époque, affolement général. En fin d’année dernière, vote des lourdes taxes sur les alcools, et prévision de versement au régime du Ruamm.

Entretemps, les choses évoluent. Dixit la membre du gouvernement : «  Au moment où on a fait tous ces travaux de politiques de maîtrise de dépenses, de trouver de la trésorerie, le besoin était de 4 milliards« . Bon. Dont acte.

« Donc il y a eu cette subvention exceptionnelle de l’Agence Sanitaire et Sociale. Il y a également la Cafat, qui a fait des efforts à son niveau puisque son Conseil d’administration a voté une enveloppe d’un milliard 700 millions« .

Conclusion : « Aujourd’hui, le besoin de trésorerie n’est plus que de 2 milliards« . Ben ça !

Avec beaucoup de clairvoyance, la responsable met en garde : « Ça ne veut pas dire pour autant que le problème est réglé« .

C’est peu de le dire. Les inspecteurs de l’Inspection Générale de la Santé ont proposé que soit créée une commission des comptes sociaux, avec un acteur extérieur se portant garant de l’exactitude des chiffres, par exemple, un magistrat de la Chambre Territoriale des Comptes. Bonne idée ?

Vilain Canard