La newsletter qui informe et décrypte

Plus
    AccueilNon classéCLASSEMENT DU RÉCIF : PERSONNE NE PARLE DE LA PRINCIPALE POLLUTION DU...

    CLASSEMENT DU RÉCIF : PERSONNE NE PARLE DE LA PRINCIPALE POLLUTION DU LAGON !

    Publié le

    ABONNEZ-VOUS

    Pour recevoir chaque jour notre newsletter

    Célébrations des 10 ans du classement du récif calédonien au patrimoine mondial, Assises de l’Eau : à grand renfort de communication, on se gargarise du label obtenu pour une partie de notre barrière de corail. Ce label est une reconnaissance exceptionnelle et invite les autorités à préserver ce patrimoine. Or au delà de la “com” de rigueur, la principale source de pollution du lagon … est passée sous silence ! Inaction.

    Bien sûr, il faut rendre hommage aux multiples associations et de bénévoles qui se mobilisent notamment pour sensibiliser les jeunes et la population à la protection du lagon et des zones coralliennes.

    Il ne faut également pas ignorer les réglementations prises.

    “PERSONNE NE S’INTÉRESSE
    À CE QUI CONSTITUE
    LA POLLUTION QUOTIDIENNE DU LAGO
    N”

    Mais concrètement, au delà de ces actions louables, au delà des réglementations qui ne valent que si elles sont respectées, et même au delà des réserves marines dont la première création remonte aux années 70, personne ne s’intéresse à ce qui constitue la pollution quotidienne du lagon !

    Chaque jour, chaque semaine, chaque mois, des millions de mètres cubes de liquides pollués sont dispersés dans notre lagon, et peuvent atteindre la barrière corallienne.

    “UNE POLLUTION SILENCIEUSE”

    Ces rejets, ménagers, industriels, agricoles ou miniers sont oubliés dans les colloques, les séminaires, les anniversaires qui donnent meilleure conscience.

    Ces effluents, transportés par les rivières ou directement rejetés dans les eaux du lagon, devraient faire l’objet d’une attention particulière dans le cadre de l’ensemble du dispositif d’assainissement.

    Mais le temps semble plus que jamais être celui de la “com”. Elle a l’avantage de mettre en lumière des personnalités ou des institutions. Passé la “com”, le suivi et les actions passent à la trappe …

    Il en va ainsi du beau lagon calédonien. Pendant que s’effectuent les réjouissances, et que la “com” succède à la “com”, silencieusement, les effluents pollués se diffusent jusqu’aux minuscules madrépores. Le “patrimoine mondial” meurt un peu chaque jour.

    spot_img

    Les derniers articles

    LA PDG D’ERAMET DÉMISSIONNE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA SLN

    Le conseil d'administration de la SLN qui s'est tenu hier devait être essentiellement consacré...

    MONDIAL DE RUGBY : FRANCE BAT NAMIBIE SUR LE SCORE HISTORIQUE DE 96 À 0

    La différence était trop grande entre une équipe de France puissante et motivée, et...

    FLNKS : DIVERGENCES OU FRACTURE ?

    Cette fois, les différences dans les positions des principales formations du FLNKS sont publiques....

    ACTUXPRESS – Vendredi 22 septembre 2023

    LE PALIKA ET L'UPM PARTICIPERONT AUX DISCUSSIONS AVEC DARMANIN Le FLNKS a tenu un bureau...

    LA CALÉDONIE SE VIDE DE SA POPULATION : QUELLES CONSÉQUENCES ?

    Il avait beaucoup été question du départ massif d'habitants de la Nouvelle-Calédonie pendant la...

    L’ACTUXPRESS – Jeudi 21 septembre 2023

    Le gouvernement a attribué une somme de 35 millions aux organisations syndicales les plus...

    Articles similaires

    L’ACTUXPRESS

    LE TOURISME "À PEU PRÈS" AVEC NOS ÎLES DESTINATIONS "RETOUR PEUT ÊTRE".Cela fait maintenant...

    ERRATUM : DÉMONTER POUR DÉMONTRER !

    Une lectrice attentive a sauvé l'intention que noumeaPost pourrait prêter au président de la...

    TAHITI A SA MISS : RAVAHERE SILLOUX

    Choisie parmi 10 jeunes femmes qui prétendaient à la couronne prestigieuse de Miss Tahiti,...