ENFERMÉ DANS LA SOUTE D’UN BUS « RAI » ENTRE BOULOUPARIS ET TONTOUTA ! Référendum : Néaoutyne estime que les médias sont partiaux – Bilan économique et social mitigé pour l’IEOM – La Chambre des Comptes passe Koné au crible

ENFERMÉ DANS LA SOUTE D’UN BUS DE BOULOUPARIS À TONTOUTA !
Un homme de 76 ans était monté à Koumac à bord d’un bus Rai pour se rendre à Boulouparis. Arrivé à destination, il a voulu récupérer son bagage au fond de la soute et y est rentré. Dans l’intervalle, le chauffeur, sans vérifier, a refermé la trappe de la soute au moyen de sa commande à distance, y enfermant l’infortuné voyageur.

Fort heureusement, la fille du passager, sur place pour accueillir son père, avait été témoin de la scène. Elle a alors prévenu le siège de la société Rai qui a essayé, en vain, de contacter le chauffeur. Ce dernier n’a pas répondu, respectant ainsi les consignes données  en matière de téléphone. Les responsables du Rai ont alors alerté les gendarmes. Ceux-ci on arrêté le bus à Tontouta et ont pu faire sortir l’homme de la soute.

Le chauffeur a été suspendu et le SMTI, gestionnaire du Rai, va rappeler à l’ensemble des chauffeurs les consignes de sécurité.

Il serait opportun, en outre, que la société prévoit une fréquence d’appel d’urgence des chauffeurs !

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL MITIGÉ POUR L’IEOM qui trouve malgré tout une amélioration du climat des affaires. L’Institut estime en outre que l’attentisme prévaut dans la perspective du referendum. Progression des importations et des immatriculations, ralentissement économique mais maintien de la croissance sont des facteurs positifs constatés. L’IEOM relève également la progression du tourisme en semblant ignorer le contenu des chiffres (120 000) incluant la venue … des Wallisiens, des Futuniens, des Vanuatais et des Polynésiens.

NEAOUTYNE ESTIME QUE LA CAMPAGNE RÉFÉRENDAIRE N’EST PAS ÉQUILIBRÉE et que cela se traduit notamment dans les médias.

En ce qui concerne les reportages effectués par NC1ère, notamment sur les petits Etats insulaires du Pacifique, deux tendances semblent émerger. Les partisans du Non à l’indépendance s’en offusquent estimant qu’il s’agit d’une promotion de l’indépendance. Paul Néaoutyne semble estimer au contraire que ces mêmes reportages montrent un aspect négatif de l’indépendance. Preuve, finalement, que les émissions sont relativement équilibrées !

KONÉ PASSÉ AU CRIBLE PAR LA CHAMBRE DES COMPTES qui relève qu’un effort doit être fait dans la réalisation des investissements inscrits au budget, une réalisation inférieure à 40%.