LOYALISTES : RIFIFI CHEZ DES ANCIENS « AMIS » – Cavalier seul de Gael Yanno

C’est la réponse du berger à la bergère. Calédonie Ensemble vient de donner sa version de l’explosion de la plate forme, et du départ du Rassemblement et du MPC. Quant au Président de ce dernier parti, il fait bande à part. Rififi.

« Une noix de coco qui avance en fonction du vent et des vagues« , c’est ainsi que Calédonie Ensemble définit aimablement Pierre Frogier, accusé de changer d’avis « encore une fois« .

« La bal des menteurs« , c’est la locution qui caractérise l’attitude de « Frogier, Santa, Brial », selon le parti de Philippe Gomes.  Avec à l’appui ce que Calédonie Ensemble avance comme citations de plusieurs personnalités politiques.

Evidemment, face à ces « mensonges grossiers« , et à ce qu’il qualifie « d’opposition, frontale et haineuse entre Calédoniens« , le parti à la tête de la Province sud et du gouvernement se présente comme le seul, chez les non-indépendantistes, à dialoguer avec les indépendantistes. Et au passage, associe l’action  de ses anciens amis loyalistes à celle de Louis Kotra Uregei, en délicatesse avec les autres indépendantistes.

Quant à Gael Yanno, il s’est désolidarisé de la majorité de son parti  -le MPC- dont le Conseil politique avait approuvé le retrait du parti de la « plate-forme » et du « G10 ». Il continuera donc à siéger au sein de cette dernière structure, et peut être, comme non-inscrit au Congrès.

Deux échéances l’attendent dans les jours et les semaines à venir : l’élection à la présidence du Congrès, un poste auquel il aspire, et la prochaine réunion du G7, ex-G10, « Sur le chemin de l’avenir ». Une réunion qui paraît-il et curieusement, se tiendrait à Paris.

Quant aux Républicains Calédoniens de Sonia Backès et d’Isabelle Lafleur, jamais admis dans la « plate-forme », ils ont déjà fait savoir qu’ils suivent ces péripéties « avec délectation« .