« NETTOYEZ VOS TERRAINS À NOUVILLE », UNE DEMANDE DE GABY BRIAULT ET DU CONSEIL MUNICIPAL À LA NOUVELLE-CALÉDONIE

L’Ile Nou, c’est près de 500 hectares de foncier partiellement aménagé, et pour le reste, laissé à l’abandon par leurs propriétaires essentiellement publics. Ces terrains délaissés sont, pour la plupart, occupés par des mimosas et des squats. La Nouvelle-Calédonie en possède 255 hectares. Un espace considérable dans la ville.

EN BONS PÈRES DE FAMILLE
Hier soir, le Conseil municipal de Nouméa a adopté à l’unanimité un voeu déposé par Gaby Briault demandant à la Nouvelle-Calédonie, et d’une manière plus générale, à l’ensemble des collectivités, de gérer ces terrains « en bons pères de famille« .

En clair, les débrousser et mettre en place un programme sur 20 ans de résorption de l’habitat insalubre.

UN CONTRAT GAGNANT-GAGNANT
Gaby Briault a déclaré qu’il s’agirait d’un contrat « gagnant-gagnant » pour la ville et les différents propriétaires. Une action favorable à la sécurité de la ville, « les broussailles étant un refuge naturel pour les délinquants« , favorable aux mal logés qui vivent dans des conditions anormales d’hygiène, favorable à la salubrité publique, en éradiquant des gîtes nombreux de larves de moustiques porteurs de dengue.

LES POUVOIRS PUBLICS DOIVENT MONTRER L’EXEMPLE
« Dans ce dernier domaine, alors qu’on demande aux particuliers de faire des efforts dans l’épidémie actuelle de dengue, il serait normal que les pouvoirs publics montrent l’exemple« , estime l’élu municipal.

La Maire va donc adresser un courrier aux collectivités concernées. « Je ne suis pas naïf, a déclaré Gaby Briault, et comme on dit trivialement, je pisse peut être dans un violon !« . Mais poursuit-il, il faut bien demander que tout cela commence enfin sinon « on aura, à Nouméa, le plus grand bidonville de la région« .