KOMBOUARÉ : HÉROS KANAK DE GUINGAMP

Guingamp, Côtes d’Armor, Bretagne, 6 900 habitants recensés en 2015, soit approximativement, la population de Bourail. Un club de foot hors du commun, qui a failli battre le Paris Saint Germain lors du dernier match de Ligue 1. Et un entraîneur calédonien, Antoine Kombouaré, Kanak de Kunié. Itinéraire hors norme.

Tout est exceptionnel, d’abord dans ce club. C’est, à l’origine, un patronage laïque, créé en 1912 par le directeur de l’école supérieure de garçons, Pierre Deschamps. Le « patro », société d’éducation physique, est nommé « En avant ». C’est en 1913 que l’équipe de foot-ball est formée. Pour une épopée qui dure encore.

Division d’honneur, deuxième division, descente en national, puis en 1995, la Ligue 1. Une progression extraordinaire marquée notamment par la présidence d’un certain … Noel Le Graet, aujourd’hui patron du foot français. Et par des joueurs qui connaîtront de brillantes carrières. Qui se souvient que Didier Drogba fut pensionnaire de Guingamp en 2003 ?

Dans ce parcours hors norme, le club breton accroche deux Coupes de France à son palmarès. Pourrait-on imaginer l’équipe de foot de Bourail deux fois vainqueur de la Coupe de France ?

Aujourd’hui, Antoine Kombouaré est le coach de l’équipe. Lui aussi est un phénomène du foot. Parti des terrains du Mont Dore, le jeune Kunié a fait ses classes à Nantes à la grande époque de Suaudeau. C’est au Paris Saint Germain que Kombouaré deviendra un joueur célèbre, après son coup de tête victorieux contre le Real de Madrid en mars 1993.

Mais, fait encore plus exceptionnel, ce grand joueur va devenir un entraîneur réputé, parmi l’élite des entraîneurs français. On se souvient de sa prise en main du Paris Saint Germain après Valenciennes et Strasbourg, puis de son éviction. Ce sera ensuite Lens, et enfin l’En Avant Guingamp.

Pour ce passionné de golf, c’est un véritable challenge. D’abord de prendre la suite des entraîneurs qui se sont inscrits dans une si belle histoire avec Guingamp, ensuite de maintenir le club breton dans le haut du tableau de la Ligue 1, l’élite française du foot.

Après avoir étrillé Bordeaux, le petit club des Côtes d’Armor a failli épingler le géant Paris Saint Germain le dernier week end. Bien sûr, il y a quelques regrets sur un penalty que certains jugent généreux pour le PSG, mais malgré cela, c’est la première fois que le club aux milliards du Qatar est tenu en échec sur sa pelouse.

Par un équipe vaillante et talentueuse. Et par un entraîneur d’exception, véritable héros de Guingamp : Kunié, Kanak et Calédonien.