CONFLIT DES CLINIQUES : CLAUDE ÉVIN POSSIBLE MÉDIATEUR

Tandis que le conflit entre les cliniques privées et le gouvernement prend de l’ampleur avec la menace d’une grande partie du corps médical de se joindre au mouvement, c’est Claude Évin qui a été proposé par l’Exécutif pour intervenir en qualité de médiateur.

Dans le gouvernement Rocard, il a été successivement ministre délégué chargé de la Protection sociale en mai 1988, chargé de la Santé et de la Protection sociale à partir de juin, puis enfin ministre de la Solidarité, de la Santé et de la Protection sociale entre 1988 et 1990. Claude Évin a mis en place les premières actions de lutte contre le tabagisme et la publicité pour l’alcool, à travers la « Loi Evin» qui interdit l’affichage de publicité pour l’alcool et le tabac en 1991, la vente de ces produits aux moins de 16 ans ainsi que le fait de fumer dans la plupart des lieux publics.

Avocat, il a rejoint en septembre dernier le cabinet Houdard et Associés

Lors de la dernière campagne présidentielle, Claude Evin avait soutenu publiquement la candidature d’Emmanuel Macron. Il avait estimé que ce candidat, aujourd’hui Président de la République, avait « une vision globale de la santé », une vision qui s’opposait à « la vision comptable » du candidat François Fillon.