ANCIEN HAUT FONCTIONNAIRE EN CALÉDONIE, HUGUES MALECKI CONDAMNÉ À 2 ANS DE PRISON

Epilogue navrant pour une sordide affaire de tableau volé au mobilier national puis revendu : l’ex-sous-préfet, Hugues Malecki, vient de se voir infliger une peine de 2 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 20 millions CFP et d’une interdiction d’exercer dans la fonction publique pendant 5 ans.

Selon le Figaro,  » Les faits remontent aux années 2006-2007 lorsque Hugues Malecki était encore sous-préfet de Brioude. Un beau jour, ce passionné de peinture remarque, dans l’un des salons de la sous-préfecture, une huile sur toile baptisée Dahlias. Signée de l’artiste russe naturalisée française Natalia Sergeevna Goncharova (1881-1962), cette œuvre représente un immense bouquet de fleurs, débordant d’un vase.

Interrogé par les enquêteurs, le haut fonctionnaire assure qu’il a d’abord voulu faire restaurer cette toile, datant des années 1940. Puis il a finalement opté pour une copie effectuée par un professionnel, une opération moins onéreuse et légale si les dimensions diffèrent de l’original. L’accusé explique que, par la suite, il pensait que le tableau original avait été remisé dans les combles de la sous-préfecture. Selon lui, ce n’est que cinq ans après son départ de Brioude qu’il serait retombé dessus dans son garde-meubles, empaqueté «par inadvertance» avec d’autres œuvres par les déménageurs. Il s’en serait alors séparé dans la précipitation, sans réfléchir« .

C’est donc un faux qui est exposé à la sous-préfecture, et en 2014, le pot aux roses est découvert. Les enquêteurs établissent que la toile avait été vendue 1,5 million FCFP à un collectionneur qui l’a revendue … 15 millions un an plus tard à Londres lors d’une vente aux enchères de Sotheby’s.

Ce docteur en médecine vétérinaire, puis sous-préfet, avait été en poste en Nouvelle-Calédonie.