NICKEL COTÉ À 13 213.50 US$ LA TONNE

Nouvelle plutôt rassurante pour la mine et la métallurgie calédoniennes, la dernière cotation du nickel au LME dépassait 13 000 US$ la tonne et se maintient à ce niveau malgrè une légère baisse.

Offre : un métal dont les ressources se raréfient
Plus de 70% du nickel exploitable se trouve dans cinq pays : l’Australie, la France (Nouvelle-Calédonie), le Brésil, la Russie et Cuba. Depuis 2011, les principaux producteurs sont néanmoins les Philippines, l’Indonésie, la Russie, l’Australie et le Canada, représentant à eux seuls 65% de la production mondiale. Les Philippines pourraient bientôt perdre des places dans le classement mondial du fait de la baisse rapide des réserves du pays. C’est également le cas de la Russie, où les gisements diminuent. La Russie était le premier producteur mondial avant 2011 par le biais du géant minier Norilsk Nickel. Du fait d’une surproduction qui a duré plusieurs années, les stocks mondiaux du métal resteraient importants. Après un recul significatif en 2009, la production mondiale de nickel a fortement augmenté par la suite, progressant d’environ 10% en 2011 et en 2012, dépassant ainsi les 2000 millions de tonnes par an. La production est notamment tirée vers le haut par le développement de l’extraction en Asie du Sud-Est.

Demande : fabrication d’acier inoxydable
Près des deux tiers du nickel sont utilisés pour la fabrication d’acier inoxydable, notamment dans les secteurs de la construction et des transports. Le métal est également utilisé dans la fabrication d’autres alliages, de plaquages ou encore de certains types de batteries. La consommation de nickel, en recul en 2007 et 2008, s’est reprise à partir de 2009 et se poursuit désormais grâce à la forte progression des importations chinoises (la Chine étant de loin le premier consommateur de nickel raffiné).

Evolution des prix
Les cours du nickel avaient atteint en mai 2007 un record à 54 100 dollars la tonne. La crise a ensuite contribué à un effondrement des prix à 9 050 dollars en décembre 2008, représentant une chute de 80%. Depuis, l’évolution des prix du nickel reste très volatile, enchaînant de fortes phases de hausses et de baisses. Depuis 2011 et jusqu’en 2015, les prix ont varié dans un canal très large compris entre 13 000 et 22 000 dollars la tonne.

Sa dernière cotation au LME était de 13 213.50 US$ la tonne.

Hausses record du cobalt
Le cobalt, élément fort de la production de l’usine Vale, a connu une hausse spectaculaire de 161% en 2017. Et cette hausse se poursuit. Le cobalt a fait un nouveau bond de 15% en janvier.