GABY BRIAULT DEMANDE L’ÉLOIGNEMENT DES DÉLINQUANTS DE QUARTIERS OU DE LA VILLE

« Cette mesure figurait dans mon programme en 2014 »

C’est lors de la réunion du Conseil Municipal de mercredi soir que Gaby Briault a demandé la mise en application d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron et, dit-il, « qui figurait dans mon programme de campagne municipale en 2014 » : l’éloignement des délinquants de quartiers ou de la ville. Rappel.

Dans sa déclaration, il a rappelé que  » Le jeudi 16 février 2017, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron a proposé de confier à la police un « pouvoir d’injonction d’interdiction du territoire ». Il <E.Macron> a déclaré : « Je proposerai que les policiers puissent délivrer des injonctions, sous le contrôle du juge de la liberté, interdisant à un individu de fréquenter le quartier, la rue, le groupe d’immeubles où il a l’habitude de commettre ses incivilités » . »

Se félicitant de la proposition de Sonia Lagarde de porter à 130 le nombre de caméras de video-protection à Nouméa, Gaby Briault a poursuivi : « Ces individus n’aiment pas certains quartiers ? Ils n’aiment pas notre ville ? Alors qu’ils en soient éloignés comme l’avait exprimé le candidat aujourd’hui président de la République.

S’ils sont originaires de Nouméa, qu’ils soient interdits dans certains quartiers, et que, dans ce cas, la Ville installe les caméras de video-protection avec reconnaissance faciale, qui sont nécessaires pour débusquer les contrevenants et les punir

S’ils ne sont pas originaires de Nouméa, alors qu’ils soient éloignés de notre ville qui en a assez d’accueillir des crapules, jeunes ou adultes. »