UN PRÉSIDENT DU GOUVERNEMENT ÉLU PROBABLEMENT LORS DE L’ARRIVÉE DU PREMIER MINISTRE

Elle court, elle court la rumeur, selon laquelle des discussions se dérouleraient entre différents partis politiques en vue d’élire un président du gouvernement calédonien avant l’arrivée du Premier ministre.

Edouard Philippe doit arriver le 2 décembre, et s’exprimer devant le Congrès le 5 décembre. Artisan majeur de l’accord politique sur les listes électorales lors du dernier Comité des Signataires, il bénéficie de soutiens importants localement, déclarés ou non.

Les discussions se seraient d’abord déroulées entre indépendandistes.

L’Union Calédonienne, du moins une partie de l’UC, se montrerait très désireuse de « faire preuve de responsabilité« . Rock Wamytan a été  le plus clair, lors d’une émission diffusée récemment par RRB. Quant à Neko Hnepeune, Président de la Province Îles et Vice-président de l’UC, il a, à plusieurs reprises, pointé du doigt les difficultés de gestion budgétaire de la collectivité qu’il dirige du fait de l’absence d’un gouvernement en ordre de marche.

Du côté du Palika, soutien d’Emmanuel Macron lors de élections présidentielles, et en dépit des tensions avec Calédonie Ensemble issues des élections législatives, pas de ferme opposition au règlement des difficultés institutionnelles par un parti séparatiste.

Le sort du gouvernement pourrait ainsi être réglé avant, ou lors de la visite d’Edouard Philippe, ce qui viendrait, accessoirement, ajouter à l’autorité qui lui a été reconnue lors du Comité des Signataires.

Cette séquence de retour à la normale porterait deux conséquences institutionnelles et politiques : la mise à l’ordre du jour urgente du projet de budget 2018 et la très épineuse question de l’équilibre des comptes sociaux ainsi que la situation économique d’une part, les commentaires au sein du camp loyaliste alors que la campagne pur les futures élections provinciales est d’ores et déjà lancée, d’autre part. A moins que l’adhésion du membre du gouvernement des Républicains Calédoniens à La République en Marche ait eu une incidence …