LA NOUVELLE-CALÉDONIE DESTINATION TOURISTIQUE AGRÉÉE PAR LA CHINE

La mesure a été annoncée par l’ambassadeur de Chine en France, son Excellence Monsieur Zhaï Jun. En visite en Nouvelle-Calédonie, il a rencontré Jean-Louis d’Anglebermes, le Vice-président du gouvernement ainsi que Valentine Eurisouké et Bernard Deladrière.

Incontestablement, cette mesure fait partie du redéploiement de la présence chinoise dans le Pacifique, un enjeu du siècle présent, en compétition avec les Etats Unis. L’instauration récente, d’une association d’amitié entre la Nouvelle-Calédonie et la Chine s’inscrivait dans ce vaste mouvement.

D’ores et déjà, à proximité, la Chine est très présente au Vanuatu où son aide économique -et donc son influence-, sans supplanter l’influence australienne, est de plus en plus importante.

Le label DTA, Destination Touristique Agréée, permet aux Tour Opérateurs chinois d’organiser des voyages de groupe vers la destination, et d’obtenir un visa de groupe pour les touristes.

Cet agrément suit celui qui a été délivré pour d’autres collectivités d’Outre-mer ouvertes au tourisme, La Réunion et la Polynésie française.

Depuis plusieurs années, de nombreux espoirs sont fondés sur l’ouverture du marché chinois à notre destination. Reste à présent à valider la capacité du territoire à accueillir cette clientèle particulière, et notamment à la fois par la pratique de la langue, indispensable, la connaissance des attentes de cette clientèle, ainsi que sa compatibilité avec les clientèles déjà en place, japonaises et anlo-saxonnes.