CAMBRIOLAGES, 25 VOITURES BRULÉES, DÉLINQUANCE DÉBRIDÉE : LE NAUFRAGE DE THIO

Après l’incendie du collège, l’agression des gendarmes, les grandes déclarations ronflantes suivies de réunions « importantes » et de l’installation d’un CLSPD (Comité Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance), on aurait pu penser que la restauration de l’ordre et de la sécurité étaient de nouveau … en marche à Thio. Tout laisse à penser que non seulement il n’en est rien, mais que l’évolution de la situation ressemble fort à une espèce d’abandon. Naufrage.

Thio se vide peu à peu. Plus de boucherie, plus de boulangerie. Le plus grand centre minier de Calédonie doit faire venir son pain tous les jours … de la côte Ouest ! La plupart des employés qui ne sont pas installés dans la commune retrouvent leur famille à Nouméa ou ailleurs le week end. Pas question d’habiter sur place.

« ILS SONT CONNUS : TOUS DES MINEURS »
Les cambriolages, les vols de voiture, parfois des agressions ont abouti au fil des mois à ce désastre. « Pourtant, on connaît les fauteurs de troubles, dit cet habitant désabusé. Il y a 3 bandes de jeunes, pratiquement tous des mineurs ». Oui mais voilà, les mineurs appréhendés sont interrogés puis relâchés. Et viennent faire « un bras d’honneur » à ceux qui les recherchent … « Certains ont un palmarès de plusieurs voitures incendiées. Et sont toujours en liberté ! ».

Tout le monde est ou pourra être victime de cette situation. Les particuliers, les commerçants, et même la SLN. La société, déjà en difficulté financière, a enregistré depuis le début de l’année … 23 vols de voitures dont 20 ont été incendiées. Une véritable hémorragie qui suit le bilan de 2016 : 40 voitures volées, dont certaines sortaient tout juste du parc du concessionnaire !

NISSAN NAVARRA ET ISUZU D-Max
Les malfaiteurs affichent des préférences pour certains véhicules. Les Navarra et les D-Max Isuzu sont particulièrement choisies pour leur plus grande facilité à être dérobées.

Les sites miniers ne sont pas non plus épargnés. Un 4×4 a été volé sur le Plateau, puis a servi aux délinquants pour défoncer le portail du Camp des Sapins et y effectuer le vol de voitures toutes neuves. Plus grave, quelques tentatives de sabotage de matériels …

« Thio la riante », présentée comme le « Valparaiso de Calédonie » au temps où les voiliers venaient y chercher le nickel, est bien loin. La mairie et les coutumiers sont dépassés. Si les habitants n’avaient la chance du maintien des exploitations SLN, ce serait pour eux une catastrophe. Pour l’heure, ce n’est qu’un naufrage …