LE MASSACRE DES ROSES CALÉDONIENNES

Jean-Gil Fong principal producteur de roses calédoniennes

20.000 roses coupées à la racine et jetées. La principale entreprise de production florale calédonienne menacée. Un gouvernement alerté depuis 2015. C’est le désastre qui atteint la société dumbéenne de la famille Fong dont l’exploitation est privée des produits pouvant protéger ses roses contre des attaques parasitaires.

« Même Martine Cornaille (Présidente de l’association écologique Ensemble Pour La Planète –Ndlr) est venue à ma demande en 2015. Elle a envoyé un courrier au président du gouvernement Philippe Germain en disant que son association était d’accord pour qu’il y ait une autorisation d’importer ces produits parce les fleurs … ne se mangent pas » indique Jean-Gil Fong au micro de NC1ère.

Rien n’y a fait. Une entreprise locale –une de plus- se trouve menacée par l’indifférence des autorités. 10 emplois, et une vraie réussite calédonienne dans un secteur qui fut novateur en dépit des nombreux sceptiques.

Aujourd’hui, c’est un massacre de roses. Indifférence ou mauvaise gouvernance ?