CHRISTEL BORIES À LA TÊTE D’ERAMET QUI REDRESSE SES COMPTES APRES UNE PERTE DE 22 MILLIARDS FCFP EN 2016

Christel Bories reçue par Thierry Santa Président du Congrès

C’est mardi que Christel Bories a pris ses fonctions de PDG du groupe Eramet, succédant à Patrick Buffet en place depuis 10 ans.

Agée de 52 ans, elle a notamment collaboré avec le groupe de métallurgie Umicore, et Pechiney, ex-fleuron de l’aluminium, puis a rejoint Alcan, qui a racheté Pechiney, où elle est PDG d’Alcan Packaging (2003-2006) et d’Alcan Engineered Products à partir de 2006.

En 2011, elle prend la direction du fabricant de produits en aluminium Constellium, avant de faire un passage par le secteur de la pharmacie en 2013, en devenant directrice générale déléguée d’Ipsen pendant trois ans.

Eramet a enregistré en 2016 une perte nette de 179 millions d’euros, soit près de 22 milliards FCFP, perte divisée par près de quatre sur un an.

Au premier trimestre 2017, le chiffre d’affaires a progressé de 28% à 854 millions d’euros soit environ 101 milliards FCFP, bénéficiant d’une hausse des prix du nickel et du manganèse.

La nouvelle PDG estime que son groupe « possède de solides atouts pour se développer avec succès », soulignant à la fois la maîtrise technologique, la recherche & développement, l’actionnariat stable et l’engagement des équipes.

Sa nomination à la tête du groupe a été saluée à la Bourse de Paris où l’action Eramet a clôturé en hausse de 6,44% à 43,13 euros, dans un marché en progression de 0,47%.