LAURA BERETTI, UNE CALÉDONIENNE DIRECTRICE ARTISTIQUE DANS UNE GRANDE AGENCE DE MODE

Photo Outre Mer 1ère – France Info

A 25 ans, Laura Beretti est devenue directrice artistique chez Onirim où elle réalise des films sur des produits de la mode et du luxe. Ce parcours qui l’amène aujourd’hui au coeur d’une métier dont elle rêvait, n’est certainement qu’une étape.

En février 2016, la maison de production Onirim – dirigée par Geoffroy Guillaumaud et Diane Edelmann – et l’agence André Werther, implantée à Paris, Milan et New York, se sont rapprochées afin de créer une offre globale de production d’images fixes et animées. Les deux entités bien identifiées sur les secteurs Luxe, Mode et Beauté, représentent désormais une vingtaine de réalisateurs et/ou photographes. Ces derniers affichent de nombreuses collaborations avec des marques comme Chloé, Yves Saint Laurent, Dior, Cartier ou Paco Rabanne et des titres tels que Vogue ou Numéro. L’offre ainsi constituée permet de répondre aux besoins des marques en termes de communication publicitaire et « brand content » à destination des médias et réseaux sociaux.

Pour intégrer la structure, la jeune Calédonienne poursuit un cursus brillant depuis le lycée à Nouméa en passant par l’Australie jusqu’à l’Esag Penninghen, la prestigieuse école d’Arts graphiques de Paris.

5 ans plus tard, diplôme en poche, elle intègre Mad Agency où elle restera 2 ans. Puis c’est l’entrée à Onirim après la qualité remarquée de son travail.

Dans le territoire, les Unes des media font en général la part belle à la jeunesse délinquante. C’est oublier que l’immense majorité des jeunes Calédoniens travaille, réussit souvent brillamment, davantage qu’on ne le croit. En voici l’une des preuves.