FILLON RASSEMBLE 200.000 PERSONNES AU TROCADERO ET CONFIRME QU’IL SE MAINTIENT- Congrès du FLNKS : entre accords et recherche de consensus – Succès du Forum Sport et Loisir

fillontrocadero

FILLON RASSEMBLE 200.000 PERSONNES AU TROCADERO ET CONFIRME SON MAINTIEN À LA TÉLÉVISION
Selon les organisateurs, ils étaient 200.000 à venir au Trocadero pour soutenir la candidature et le projet de François Fillon.
Le candidat a fustigé « ceux qui quittent le navire ». Il a demandé  aux femmes et hommes politiques de la droite et du centre de faire « leur examen de conscience », et appelé au rassemblement derrière sa candidature. « Laisserez-vous les intérêts de factions et de carrière et les arrière-pensées de tous ordres l’emporter sur la grandeur et la cohérence d’un projet approuvé par plus de quatre millions d’électeurs ? »
Pas de remplaçant en vue : François Fillon préfère s’en remettre aux urnes. « Ce choix est le vôtre à travers votre suffrage et ce sera, j’en suis sûr, celui de toute la France. Vive la France ! Vive la République ! »
Invité le soir au JT d’Antenne 2, François Fillon a confirmé qu’il restait candidat

CONGRÈS DU FLNKS : TOUJOURS PAS DE PRÉSIDENT
Toutes les composantes du FLNKS étaient présentes pour ce 35e congrès du Front de Libération National Kanak et Socialiste à Nimbayes : Union Calédonienne, Palika, UMP et RDO.
300 responsables et militants y ont participé. Au menu des travaux animés par l’UC, rien de bien nouveau. Toutes les composantes s’accordent à poursuivre la demande d’inscription automatique des kanak sur les listes électorales. « Beaucoup de travaux, beaucoup d’échanges, on voit qu’on est dans la construction » a indiqué Gérard Reigner, Secrétaire général de l’UC.
Sur la sortie de l’Accord de Nouméa, et une accession à la pleine souveraineté attendue par le Front, il s’agit essentiellement d’accorder les violons de l’UC qui a élaboré un projet de société dans ce qu’elle espère être une nouvelle nation, et ceux du Palika qui y travaille.
Ce qui frappe est le sentiment d’impréparation de l’échéance de 2018, malgré les orientations récentes de l’Union Calédonienne qui entend s’y consacrer entièrement. La revendication d’indépendance date en effet de 1975. 32 ans après, les tenants de cette solution en sont à toiletter le projet de Constitution de 1986, et de tenter de se mettre d’accord sur un projet de société.
Signe extérieur qui ne trompe pas : les partis ne sont toujours pas prêts à désigner un président de la structure, alors que cette fonction est vacante depuis 10 ans.

2500 VISITEURS AU FORUM SPORT ET LOISIR
Bilan très positif pour les organisateurs qui ont décidé de renouveler cette opération.