SAINT LOUIS : LA GALERE DES MONT DORIENS DU SUD – Après des mois de blocage, les navettes ne sont toujours pas au point !

saint-louis-wharf

Les Mont Doriens du Sud sont soumis à une double peine : celle d’être régulièrement empêchés de circuler et de risquer de « prendre une balle », et celle de l’inefficacité des concours publics de solidarité. Du moins, hors la commune du Mont Dore avec un maire qui se débat sans relâche au milieu de cette véritable débâcle.

L’Etat décide de fermer la route. Fort Bien. Mais qu’adviennent les centaines d’habitants qui doivent se rendre « de l’autre côté » de Saint Louis ?

On pourrait croire qu’après 6 mois de blocages et de conflit, mardi matin, le transport de substitution, en l’espèce les navettes maritimes, aurait été parfaitement au point. Que nenni. Les intéressés en ont fait l’amère expérience.

« Je me suis pointé à 6h du matin au wharf du Vallon Dore, raconte l’un d’entre eux. Il y avait déjà plusieurs dizaines de personnes qui attendaient ». Peine perdue : au bout d’une heure et demie, pas le moindre petit esquif, et encore moins de moyen lourd qui aurait pu être réquisitionné par l’Etat, responsable de la liberté de circuler.

C’est donc finalement à bord de son propre bateau que l’homme a du se transporter, embarquant au passage plusieurs habitants qui poirautaient.

Galère, imprévision, bricolage, l’organisation est à la hauteur des rodomontades pour le rétablissement de l’ordre républicain. « Une chose nous manque, ajoute en prime cette Mont Dorienne accablée, c’est la solidarité que pourraient nous exprimer les autres habitants de l’agglomération ! ». C’est dit.