LA CALEDONIE CONCERNÉE PAR LE BREXIT ANGLAIS : visas et droits de douane

Brexit 2La sortie du Royaume Uni de l’Europe aura des conséquences jusqu’en Nouvelle-Calédonie. Notre territoire n’est pas intégré à l’Europe mais y est « associé ». Toutefois, certaines règles européennes s’y appliquent, et notamment celles qui concernent les relations internationales de l’Etat, ainsi que les droits de douane.

En ce qui concerne la circulation des personnes, la règle est que tout étranger qui souhaite se rendre en Nouvelle-Calédonie est soumis à l’obligation de visa. Pour les séjours inférieurs ou égaux à 3 mois, les ressortissants d’un Etat de l’Union Européenne ou les titulaires d’un titre de séjour délivré par un État membre ou associé de l’espace Schengen, en sont dispensés. Ce ne sera donc plus le cas pour les Britanniques. Mais au fil des négociations sur la sortie, les citoyens d’outre-Manche bénéficieront probablement de facilités déjà accordées à d’autres pays non européens.

Pour ce qui est des droits de douane –à distinguer des droits locaux d’importation-, les produits importés du Royaume Uni y seront soumis, ce qui ne manquera pas d’enchérir les prix de ces produits.

C’est aussi un mauvais coup porté aux étudiants pour qui les facilités d’études en Angleterre ou les échanges à travers les programmes Erasmus seront directement affectés.