Un lycéen originaire de Lifou a tenté d’enrayer l’incendie des voitures au La Pérouse

joseph_sio_2Ce fait de civisme mérite d’autant plus d’être relevé que « le bon grain doit être séparée de l’ivraie » dans des amalgames qui peuvent souvent être faits.
C’est ce que rapporte Gonzague de la Bourdonnaye, information que nous relayons. Extrait de cette intervention d’une jeune lycéen originaire de Lifou.

« La jeunesse est trop souvent montrée du doigt, à l’occasion des faits divers, pour ne pas souligner les actes de civisme et de courage dont ces jeunes sont aussi capables. Dernier exemple en date avec l’acte, très courageux et le sens du civisme de ce jeune homme , originaire de la tribu de Jozip, à Lifou. A l’occasion de l’incendie d’une voiturette, suivi des véhicules garés à proximité, Joseph SIO n’ a pas hésité , dans les premiers instants du sinistre, à s’emparer d’un exctinteur pour tenter d’étouffer les premières flammes, comme le montre la photo ci dessous, prise depuis les fenêtres de l’établissement scolaire.

Accompagné du proviseur du lycée Lapérouse, ils ont probablement empêché, à eux deux, qu’il n’y ait plus de dégâts, en attendant l’arrivée ses sapeurs pompiers de Nouméa.
Un exemple de civisme et de courage chez ce jeune kanak de Lifou qui a sans doute de qui tenir puisqu’il est lui-même fils de gendarme.

Au total, 7 véhicules ont finalement brulé. D’après la police, l’origine de ce sinistre est accidentelle, probablement pour des raisons électriques « .