ACTU// L’usine de Yabulu peut être fermée définitivement/Clash au Congrès sur les listes électorales : l’UC quitte l’hémicycle. Malaise ou manoeuvre ?

Usine de Yabulu
Usine de Yabulu

FERMETURE DEFINITIVE DE YABULU ? L’USINE EST A L’ARRÊT SANS EXPLICATION CREDIBLE – Les administrateurs de FTI Consulting ont décidé la fermeture de l’usine de nickel de Yabulu, officiellement pour une douzaine de jours. La raffinerie aurait interrompu ses opérations en raison d’une rupture d’approvisionnement des Philippines et de Nouvelle-Calédonie « en raison du temps pluvieux ».

Impossible de croire à cette version en Nouvelle-Calédonie où les quelques pluies provenant du passage du cyclone Winston dans notre zone n’ont aucunement empêché les chargements éventuels de minéraliers.

La vérité est probablement qu’en l’absence du règlement de créances, dont plusieurs centaines de millions FCFP pour des opérateurs calédoniens, les commandes de l’usine australienne ont quelque mal à être honorées.

Après les annonces de la vente de deux sociétés de Clive Palmer, dont le produit éventuel est largement insuffisant pour remettre Queensland Nickel à flot, l’usine de Yabulu semble entrer dans un engrenage infernal dont l’issue redoutée aura bien du mal à être évitée.

De fait, le date butoir du 30 avril annoncée par les administrateurs pour la mise en liquidation de QNI pourrait connaître en prologue la fermeture de l’usine pour une période plus longue et plus définitive que le prudent « temporaire ».

Les conséquences pour les emplois sur mine, notamment sur la Côte Est seraient dans ce cas désastreuses. Si cette catastrophe était avérée, elle mettrait en lumière l’absence d’application d’un vieux principe qui veut que « gouverner, c’est prévoir »

CLASH DE L’UC AU CONGRES. MALAISE OU MANOEUVRE  SUR LES LISTES ELCTORALES ?
Coup d’éclat, clash de l’Union Calédonienne hier au Congrès. Alors que les élus étaient appelés à valider le nom des 11 représentants de l’ONU au sein des commissions administratives, cet incident a été provoqué par une déclaration incendiaire de Roch Wamytan. Puis les élus de l’UC ont quitté l’hémicycle.

Pas de quoi fouetter un chat, pourtant : cinq experts de l’ONU étant retardés, le Haut Commissaire a proposé de les remplacer par des agents de l’Etat à titre temporaire et pendant la durée de cette absence.
« Inacceptable et outrageant » semble s’être emporté le chef du groupe UC/FLNKS en déclarant « Nous ne sommes pas dupes des manœuvres de la France ».
Réaction immédiate et vive d’Harold Martin « On a déjà accepté que des individus de l’ONU » viennent sièger dans des commission administratives de la République a-t-il rappelé. « Si Wamytan est pas d’accord, on n’a qu’à refuser qu’il viennent » a poursuivi l’ancien Président du gouvernement, qualifiant l’incident de « caprice d’enfants gâtés ».
Gael Yanno rappelant la position hostile de son parti à cette venue d’experts de l’ONU s’est vu rappeler imédiatement par Sonia Backes qu’il « avait donné son accord à cette venue lors du Comité des Signataires de 2015 auquel il participait ! ».
Les Républicains, en tout cas, apportent leur soutien à l’Etat. « On n’a pas de leçons a recevoir en matière de fraude électorale de la part de l’UC » a souligné Sonia Backes en rappelant que les dernières affaires aux Iles Loyauté mettaient justement en cause l’UC.
« Nous condamnons formellement le procès d’intention de l’UC » a déclaré de son côté Philippe Michel au nom de Calédonie Ensemble. Il a cependant estimé qu’il ne fallait pas rajouter aux crispations et a invité à « rester concentré sur l’essentiel ».
Côté indépendantiste, les conseillers de l’Uni sont eux restés dans la salle de délibération. Ils se sont même étonnés de la position de l’UC/FLNKS puisqu’il s’agit d’une mesure temporaire proposée par l’Etat.

Selon certains observateurs, ce clash de l’UC traduit des tensions internes du parti dont les membres les plus durs n’ont pas approuvé les décisions prises à Paris sur le corps électoral calédonien.

Sur ce sujet, et à l’intention des électeurs concernés par l’ultime litige d’inscription sur les listes, la ville de Paita met à leur disposition un numéro vert pour toute information : le 35 21 72

LES COMMISSIONS ELECTORALES A PIED D’ŒUVRE – Dès ce matin, elles travailleront sur les listes provinciales pour lesquelles 1062 personnes devront apporter la preuve de leur présence aux dates exigées. Leurs travaux dureront 4 mois.

CONFLIT MKM /AQUALAGON – Le Tribunal de commerce examine l’affaire au fond et devrait rendre son jugement. Décision le 7 mars, mais il n’est pas impossible que l’affaire soit confiée à une autre juridiction.

INTERNET MOINS CHER grâce à la baisse de 30% des tarifs Optimo qui sera effective sur les factures OPT de mai.

OUVERTURE DE LA PREMIERE SESSION D’ASSISES A NOUMEA – Meurtres, viols, homicides involontaires, les affaires sordides vont se succéder pour un jugement  par un jury populaire.

TROPHEE OZONE – L’ouverture de la saison de triathlon par le Trophée Ozone se solde par les victoires de Mathieu Salamache et de Nathalie Viratelle.

PSG BATTU PAR LYON – C’est un événement, le Paris Saint Germain n’avait pas perdu ses 36 matchs précédents. Il a été battu par Lyon 2 buts à 1.