Philippe Pentecost : un gentleman s’en est allé

Pentecost n’est pas un nom facile à porter : Edouard, issu de deux cultures, homme d’affaires génial qui avait su se forger une fortune considérable à la force de son intelligence et de son poignée, en fit le renom.

A sa manière, Philippe avait su reprendre le flambeau. Reconstruire. Innover.

La politique l’avait attiré, un temps. Seul ou aux côtés du Rassemblement.

Il était passionné d’automobile. Vraiment passionné.

Mais pas autant que pour sa famille.

Il s’en est allé près des bolides qu’il aimait tant. Au volant, en route vers ses ancêtres.

Pensées attristées pour son épouse, ses enfants, sa maman, sa famille.

Adieu, gentleman.

JCGB