L’ACTU EN 30 SECONDES

  • 580 millions pour remettre en état les hôtels réquisitionnés lors du Covid. 5 établissements vont être indemnisés au titre des dommages causés lors de ces hébergements : 
  • Depuis … 2 mois, les médecins libéraux généralistes et spécialistes sollicitent en vain en entretien avec le gouvernement ! Le territoire est pourtant en pleine crise de santé. En désespoir de cause, les médecins seront en grève les 1er et 2 décembre.
  • Santé, justement : le taux d’incidence et passé de 12 à 162 pour 100.000 habitants en l’espace de 20 jours. Une nouvelle vague de Covid en vue ?
  • L’ordre a été rétabli à Touaourou. Après un conflit foncier qui a dégénéré, et l’intervention des gendarmes, il semble que des discussions s’amorcent. Jusqu’à la prochaine fois …
  • Gel de la mise en valeur des ressources minérales dans la zone économique exclusive. Le gouvernement va soumettre au Conseil d’Etat un projet de loi visant à interdire pendant 10 ans l’exploration ou l’exploitation des ressources minérales dans la ZEE de la Nouvelle-Calédonie.
  • La France a battu l’Australie 4-1 au Mondial de foot du Qatar. Prochain adversaire, le Danemark. En revanche, après la défaite de l’Argentine face à l’Arabie Saoudite, c’est l’Allemagne qui a créé la sensation … en s’inclinant devant le Japon par 2-1.
  • 2 jeunes blessés dans une collision entre un deux roues et une voiture. L’accident s’est déroulé à proximité de l’immeuble Pacific Plaza. L’un des jeunes serait blessé grièvement.
  • Un avis de grève générale vient d’être déposé par la Cogetra, le Soenc Fonction publique et Fédération des fonctionnaires, pour le 28 novembre. En cause : une demande de revalorisation de 3,5% du point d’indice des fonctionnaires territoriaux. Ce jour est d’ailleurs celui de l’arrivée de Darmanin et de l’épreuve de philo du Bac. Ce n’est donc pas un hasard …
  • 5 millions pour Océane FM, c’est le montant de la subvention accordée par le gouvernement à la radio.
  • France Insoumise : le retour d’Adrien Quatennens plombé par de nouvelles accusations. Alors que Jean-Luc Mélenchon préparait depuis des semaines, avec ses proches, le retour de son premier lieutenant à l’Assemblée, l’épouse d’Adrien Quatennens a publié ce mercredi un communiqué révélant de nouveaux faits de violences. Elle écrit notamment : «Cela fait plusieurs années que je subis ses colères, ses crises, des violences physiques et morales. Au cours de ces dernières années, j’ai voulu le divorce à trois reprises, à chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière». De nombreux députés de la Nupes jugent désormais le retour de leur collègue à l’Assemblée impossible.
  • Nouvelle astronaute française. Le lieutenant-Colonel Sophie Adenot, 40 ans, figure sur la liste publiée le 23 novembre par l’Agence Spatiale Européenne de la nouvelle promotion d’astronautes. Il y avait 23.000 candidats. 5 ont été sélectionnés.

SOUS-MARINS AUSTRALIENS : L’AFFAIRE POURRAIT CONNAÎTRE UN REBONDISSEMENT

« Je pense que nous devons prendre au sérieux la possibilité que nous n’obtenions jamais les sous-marins Aukus« , a indiqué dans le Guardian Sam Roggeveen, directeur du programme de sécurité internationale de l’Institut Lowy, un think tank indépendant basé à Sydney. Sans aller jusque-là, un retard dans la fourniture des sous-marins serait un véritable coup dur pour l’Australie qui doit faire face à la mise en retraite de ses sous-marins Collins aux alentours des années 2040 et risque donc de ne pas trouver de remplaçants avant cette date. Inimaginable à l’heure où les tensions avec la Chine dans la région indo-pacifique se renforcent.

Les affaires risquent en effet de se corser pour l’Australie qui ne devrait pas recevoir ses premiers sous-marins avant 2050 au mieux, quand le contrat avec la France promettait des premières livraisons en 2030. Coûts de construction en forte hausse, carnets de commandes déjà remplis… Plusieurs rapports dont un du Congrès américain ont semé le doute sur la capacité des industries américaine comme britannique à répondre à la demande australienne en temps et en heure alors qu’elles peinent déjà à satisfaire leurs propres besoins. 

Pour combler le déficit de capacité entre la mise au rebut des Collins et l’arrivée des nouveaux sous-marins nucléaires américains ou britanniques, l’Australie cherche une alternative. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ayant d’ores et déjà exclu de prêter certains de leurs submersibles, Canberra envisage selon le Guardian de se tourner vers d’autres partenaires. Parmi les options suggérées : des sous-marins d’Espagne, d’Allemagne, de Singapour, d’Israël ou encore de Suède, via le groupe Saab qui a participé à la conception des sous-marins de classe Collins.

D’après le quotidien économique de Sydney, c’est lors de la visite d’Anthony Albanese à Paris en juillet dernier qu’Emmanuel Macron aurait proposé de fournir à l’Australie quatre sous-marins à propulsion conventionnelle, lesquels seraient construits sur le site de Naval Group à Cherbourg. Si aucun des deux pays n’a confirmé cette information, les syndicats australiens rejetteraient déjà une solution de ce type, eux qui souhaitent que des sous-marins soient construits non pas à l’étranger mais dans leur pays pour accélérer la formation de main-d’œuvre locale. 

Initialement envisagée pour la fin de l’année, une éventuelle visite d’Emmanuel Macron en Australie n’a jamais été confirmée. Pourtant, selon le Monde, Sébastien Lecornu, ministre des Armées, « a confirmé, le 20 novembre, qu’il s’agissait de sous-marins à propulsion conventionnelle et non nucléaire, comme initialement demandé par Canberra dans le cadre de l’alliance « Aukus ».

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Conflit foncier à Touaourou, Yaté. Une querelle de longue date opposant deux clans de la tribu sur le plan foncier a dégénéré et des actes de violence de sont produits. Une décision coutumière censée régler le problème ne semble pas acceptée. Une quarantaine de gendarmes ont été déployés et il semble que le calme soit revenu. Une médiation devrait avoir lieu au plan coutumier en présence des autorités de l’État.
    On se souvient qu’en 2010, c’est une centaine d’habitants de la tribu d’Unia qui avaient été expulsés et, dans un premier temps, avaient trouvé refuge au Mont Dore. Ce conflit, sur fond de différend foncier, avait pour origine la désignation du chef de la tribu.
  • L’Union Européenne accorde une subvention de près de 4 milliards, le Congrès bloque. Le verdissement du nickel, l’écomobilité et l’efficacité énergétique des bâtiments sont les axes définis pour l’attribution d’une subvention d’un totale de 3,7 milliards de FCFP à la Nouvelle Calédonie par l’Union Européenne. Ces axes s’inscrivent dans le schéma de transition énergétique dont la délibération a récemment été bloquée par la majorité du Congrès.
  • Les magistrats de Nouvelle Calédonie ont répondu à l’appel de grève nationale lancé par les syndicats de la magistrature visant à l’amélioration des moyens accordés à la Justice. 
  • Le 104e Congrès des Maires de France s’est ouvert à Paris. Une délégation des Maires français de Nouvelle Calédonie y participe. Le seconde association des maires, comprenant des élus indépendantistes, n’y est pas présente comme à chque édition.
  • Préavis de grève déposé hier après-midi par une intersyndicale Fédération des fonctionnaires, COGETRA et Soenc fonction Publique. Cette intersyndicale demande également une revalorisation de 3,5% du point d’incice de la fonction publique territoriale.

INDÉPENDANCE GRÂCE AU NICKEL ? UNE VUE DE L’ESPRIT

Quelques économistes indépendantistes de salon assurent depuis des décennies que Kanaky-Nouvelle Calédonie peut subvenir à ses besoins grâce au nickel. Encore une lune construite sur la base d’une idéologie, et alimentée par des arguments utopiques contredits par la situation réelle des 3 entreprises métallurgiques. Retour à la vraie vie.

La SLN est dans la panade la plus visible. Sauvée il y a quelques années par un prêt de 63 milliards de CFP, elle a pu survivre bon an mal an. A l’intérieur, les personnels les plus conscients ont accompli de réels efforts pour réduire les coûts de production, un des parties importantes de plus de redressement.

En revanche, sur des sites miniers, la politique a repris ses droits. Des blocages à répétition, parfois des actes de sabotage ont mis à mal la production de l’usine Doniambo. Ces derniers mois, les intempéries ont fait le reste.

Actionnaire à 30%, la Calédonie est inutile dans le tour de table. Elle n’a pas pris part au sauvetage de l’entreprise il y a une dizaine d’année. Elle demeure silencieuse en toutes circonstances, et sera incapable d’intervenir dans les difficultés actuelles. 

En ce qui concerne KNS, la société est dans la situation que tout un chacun connaît. Malgré la remontée des cours, la dette abyssale du partenaire calédonien met l’entreprise dans les mains de Glencore. Si Glencore s’en va …

L’usine du Sud a un avenir prometteur, nous dit-on. Ses ennuis relatifs au barrage KO2 comme à l’émissaire sous-marin sont quasiment réglés. Mais pas sa situation financière, grevée de quelques retards dans le calendrier de production en raison, notamment, d’ennuis techniques.

Bien entendu, des milliers d’emplois sont actifs grâce à ces trois énormes unités. Mais comme l’argent ne pousse pas sur les arbres -et beaucoup le croient dur comme nickel-, les entreprises ont besoin de faire des bénéfices pour fonctionner, amortir et procéder aux investissements nécessaires. Des bénéfices qui, pour l’heure, relèvent du fantasme.

En clair, le nickel, et pour longtemps encore, n’est pas vraiment la ressource qui pourrait assurer des moyens à Kanak-Nouvelle Calédonie. Et comme les indépendantistes sont actuellement au pouvoir, vont-ils appeler la France au secours ?

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Le PIB de la Nouvelle Calédonie a reculé de 2,1 points en 2021 selon une étude menée par l’IEOM, l’AFD et l’Isee. Ce recul vient accentuer celui de 2,6 points déjà enregistré en 2020. De fait, cette stagnation perdure depuis 2018, c’est-à-dire depuis l’organisation des référendums à répétition.
    Paradoxalement, depuis le début de l’année, le secteur immobilier affiche un regain de transactions. Les promotions nombreuses proposées notamment à Nouméa -mais pas que- trouvent rapidement acquéreurs. Selon les agences, ceux-ci seraient principalement des résidents, mais avec toutefois des achats effectués par de nouvelles familles qui s’installent en Nouvelle Calédonie.
  • Louis Kotra Uregei a été inhumé hier après midi en présence d’un millier de personnes, et après trois jours de veillée.
  • Encore un accident de la route mortel. Il s’est passé à proximité de La Foa. A milieu de la nuit de dimanche à lundi, un 4×4 avec 8 personnes à bord dont 6 dans la benne est sorti de la route et a pris feu. Un passager est décédé.
  • Opération d’abandon simplifié d’armes à l’État du 25 novembre au 2 décembre. Toutes les armes non déclarées obtenues notamment par héritage pourront, soit être données à l’État, soit conservées après régularisation. L’opération se déroulera sans formalité administrative auprès de la police et de la gendarmerie.
  • Air Vanuatu veut augmenter sa flotte. Selon le directeur général (PDG) d’Air Vanuatu, Atu Finau, il conviendrait que la compagnie double le nombre d’avions qu’elle opère actuellement. Un nouveau conseil d’administration devrait être prochainement en place, et la compagnie espère obtenir les moyens de répondre à une demande laquelle est de nouveau croissante.
  • Mondial de foot : France-Australie ce soir au Qatar, et demain matin pour nous. Une rencontre qui se disputera ce mardi 22 novembre à 20 heures au Al Janoub Stadium, un stade de 45 120 spectateurs basé à Al Wakrah. L’arbitre de ce match sera le Sud-Africain Victor Gomes, qui était au sifflet lors de la dernière finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

RUGBY : LES BLEUX BATTENT LE JAPON 35-17

Cette nuit pour nous, le XV de France affrontait le Japon à Toulouse. Les Bleus se sont imposés sur le score sans appel de 35-17 : un doublé de l’ailier Damian Penaud (7’, 60’), un essai du troisième ligne Charles Ollivon (37’), de retour à son meilleur niveau et une dernière réalisation du flanker Anthony Jelonch (73’). Sans oublier la performance XXL du talonneur Julien Marchand, élu homme du match, qui a su percer la défense à plusieurs reprises, gratté des ballons et remettre son équipe dans l’avancée.

Après les deux succès face à l’Australie (30-29) puis l’Afrique du Sud, championne du monde en titre (30-26), les Bleus bouclent leur tournée sur un sans-faute en enregistrent leur treizième succès de rang.

Cette série de succès devra être confirmée lors du prochain Tournoi des six Nations, et surtout au Mondial qui se déroulera en France du 8 septembre au 28 octobre 2023.

GEL DU CORPS ÉLECTORAL : C’EST À L’ÉTAT D’INTERVENIR POUR PIERRE FROGIER

Certains rappels sont intéressants pour rafraîchir les mémoires. Celui effectué par le Sénateur Pierre Frogier vendredi au micro de RRB visait le corps électoral, aujourd’hui gelé, et alors que le « dégel » est sur toutes les bouches. Avec des « pour » et des « contre », bien sûr.

Il est utile, pourtant, ainsi que l’a fait le Sénateur, de rappeler que l’Accord de Nouméa n’a ni été signé, ni été mis en œuvre avec un corps électoral « gelé » pour les élections provinciales. En 1998, c’est un corps « glissant » sur une période de 10 ans qui avait été adopté. En clair, tout citoyen français présent sur le territoire pendant 10 ans pouvait voter aux provinciales. Ce choix avait été opéré en estimant qu’au bout de 10 ans de présence, les intérêts moraux et matériels pouvaient être considérés comme établis sur le territoire.

C’est l’État, et l’État seul qui a pris la décision de revenir sur cette décision, et de geler le corps électoral par une modification constitutionnelle adoptée par le Parlement réuni en Congrès à Versailles en 2007.

Conclusion de Pierre Frogier : c’est l’État qui en est responsable, c’est à lui de remettre les choses en bon ordre. CQFD.

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • La PDG d’Eramet, Christel Bories, arrive aujourd’hui en Nouvelle Calédonie. La SLN est de nouveau en situation financière préoccupante, sa trésorerie risquant d’être à son plus bas niveau en début d’année prochaine. Beaucoup d’interlocuteurs se demandent ce que fera son actionnaire principal. Il serait intéressant également de savoir ce que fera son actionnaire Nouvelle-Calédonie, propriétaire de 30% du capital …
  • Rugby : les Bleus battent le Japon 35 à 17 et terminent l’année invaincus. Après les deux succès face à l’Australie (30-29) puis l’Afrique du Sud, championne du monde en titre (30-26), les Bleus bouclent leur tournée sur un sans-faute. De très bon augure avant le prochain Tournoi des 6 Nations, où ils devront défendre leur couronne, eux qui avaient réalisé le Grand Chelem en 2022. Et surtout pour la Coupe du Monde en France.
  • Le sommet de la francophonie s’est tenu à Djerba, en Tunisie, en présence de 30 chefs d’État. Le français est la cinquième langue la plus parlée dans le monde avec 320 millions de locuteurs. Cependant, ainsi que l’a reconnu le président Macron, la langue est en recul dans les pays du Maghreb. Dans le Pacifique, le réseau des Alliances françaises ainsi qu’une myriade d’associations entretiennent ou développent la pratique du français. La France est candidate pour l’organisation du prochain sommet de la francophonie.
  • Fin décevante de la Cop 27. Après des négociations longues et difficiles qui ont largement débordé du calendrier prévu, la COP27 s’est terminée dimanche 20 novembre à l’aube après avoir adopté un texte très disputé sur l’aide aux pays pauvres affectés par le changement climatique mais sans nouvelles ambitions pour la baisse des gaz à effet de serre.
  • La traditionnelle Fête de la Science était samedi au Lycée du Mont Dore. Les jeunes scientifiques se sont inspirés de la thématique proposée par l’association Symbiose : « le changement climatique : adaptation et atténuation« .
  • 17 jeunes se sont présentés aux épreuves du brevet de jeune sapeur-pompier qui était organisé ce week-end à Dumbéa. L’attrait pour le métier de soldat du feu ne se dément pas.
  • Succès des journées portes ouvertes de la Marine Nationale. Plus de 2500 personnes se sont pressées pour découvrir les navires et les métiers de la Royale à la Pointe Chaleix.
  • Les obsèques de Louis Kotra Uregei auront lieu aujourd’hui. Le leader politique et syndical sera inhumé à Nouméa.
  • Coupe du monde de foot : Benzema « out » pour une blessure à la cuisse. Au micro de Téléfoot ce dimanche matin, Didier Deschamps a annoncé que Karim Benzema, forfait pour la Coupe du monde 2022, ne sera pas remplacé. « Karim a ressenti une douleur musculaire. Il a une lésion trop importante par rapport aux échéances qui arrivent. Sera-t-il remplacé ? Non« , a répondu sans détour le sélectionneur de l’équipe de France qui s’appuiera donc sur son groupe actuel.
  • Donald Trump de retour sur Tweeter. Elon Musk a annoncé qu’un sondage auprès des adhérents de la plate-forme. 15 millions de personnes y ont répondu, et 51,8% sont favorables au retour de Trump.
  • Une partie du New South Wales de nouveau sous les eaux. Plus de 100 situation d’alerte sont en place et des inondations majeures se produisent à Condobolin et Euabalong.