LE LIEUTENANT PIDJOT AUX COMMANDES D’UN RAFALE … EN CALÉDONIE

captures d’écran YouTube

Johan Pidjot rêvait de devenir pilote. Puis son rêve a grandi : il a voulu être pilote de chasse dans l’Armée de l’Air. Tout commence à Agen par une formation de pilote commercial. Après deux ans, il obtient sa licence de pilote professionnel. Mais ce n’est que la première marche de son exceptionnel parcours : Johan veut maintenant intégrer le corps prestigieux des pilotes de chasse de l’Armée de l’Air française. Il réussit alors un concours très sélectif qui lui ouvre les portes de ses ambitions.

Novembre 2019. Sur la base aérienne 705, Johan reçoit des mains du général son poignard d’officier. Il a pour parrain le Commandant Richard, … un autre pilote calédonien qui lui remet ses ailes de pilote. C’est le début du vol en escadron, et des missions opérationnelles pour le jeune Calédonien. Mais à ce moment crucial, il ne sait pas encore s’il intégrera un escadron de Mirages 2000, ou un escadron tant souhaité de Rafales.

En revenant dans son île natale aux commandes d’un Rafale, Johan Pidjot nous a apporté lui même sa réponse. Après 72 heures de vol, et une escale sur la base 104 d’Al-Dhafra, aux Émirats arabes unis, il atterrira à Tontouta avec deux autres chasseurs et leurs ravitailleurs. Demain, il survolera la Grande Terre, mardi, Lifou, avant de repartir en mission pour le grand exercice international « Pitch Black » dans le nord de l’Australie.

Dans la video ci-dessous 1ère Outre-Mer /Youtube, la remise du poignard d’officier et des ailes de pilote de chasse à Johan Pidjot.

LE PROGRAMME DES VOLS RAFALE EN CALÉDONIE
Samedi, trois Rafale, un A330 et un A400M réaliseront un survol d’une partie du territoire de la Nouvelle-Calédonie et pourront être vus de la population (14h30 : décollage de La Tontouta, le dispositif se placera entre la barrière de corail et le littoral ; 14h40 : survol du Bonhomme de Bourail ; 14h50 : survol du cœur de Voh ; 14h55 : survol de la poule de Hienghène ; 15h20 : survol de la baie d’Upi à l’île des Pins ; de 15h30 à 16 heures : survol de la région de Nouméa).
Premier passage : baie des Pirogues, baie de Boulari, baie de Sainte-Marie, îlot Amédée. Deuxième passage : Anse-Vata, Baie-des-Citrons, baie de l’Orphelinat, baie de la Moselle. Troisième passage : de la baie de Sainte-Marie à la baie de la Moselle.

Dimanche 14 août, deux Rafale et un A400M survoleront la Foire de Bourail à 14h10.

Mardi, un second exercice aura lieu au dessus de l’aérodrome de Wanaham, à Lifou.

MOTION DE CENSURE CONTRE LE PREMIER MINISTRE DU VANUATU

Une motion de censure signée par 17 députés a été déposée au Parlement du Vanuatu. Par ailleurs, 27 députés ont demandé la réunion extraordinaire de l’institution afin que soit organisé le débat sur la censure ainsi que le vote.

Ces 27 députés sont des représentants de différents groupes au Parlement. Selon le Daily Post, les députés appartiennent à tous les groupes du Parlement : les deux partis de l’opposition, la réunification des mouvements de changement (RMC), Vanua’aku Pati (VP), l’Union des partis modérés (UMP) et le bloc du G10.

Le Premier ministre concerné est quant à lui en voyage. Il a en effet quitté le pays vendredi pour un déplacement officiel en Arabie saoudite. Il est accompagné du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et du Commerce extérieur (MOFAICET), le député Marc Ati, et du ministre des Travaux publics et des Services publics (MIPU), le député Jay Ngwele.

En l’absence du Premier ministre Loughman, l’intérim est assuré par le vice-Premier ministre Ishmael Kalsakau. Une rumeur circule selon laquelle plusieurs ministres seraient favorables à la censure. Ambiance …

LES VILLES LES PLUS AGRÉABLES À VIVRE AU MONDE

Le classement annuel des villes les plus habitables du monde a été publié en juin par l’Economist Intelligence Unit (EIU). L’EIU, qui est une organisation sœur de The Economist, a classé 173 villes à travers le monde sur une variété de facteurs, y compris les soins de santé, les taux de criminalité, la stabilité politique, l’infrastructure et l’accès aux espaces verts.

Le vainqueur de l’année dernière, le Néo-Zélandais Auckland, est tombé du top 10 en 2022 pour atterrir à une surprenante 34e place. L’Australie a connu la baisse la plus notable du classement cette année. Bien qu’elle ait été en tête de liste par le passé, Melbourne est tombée à la 10e place en 2022. En 2021, notre grand voisin avait dominé l’indice EIU, Brisbane, Adélaïde et Perth rejoignant toutes Melbourne dans le top 10. Cette année, ces villes se classent respectivement 27e, 30e et 32e.

Au total, l’Europe a dominé la liste, avec six places dans le top 11 (il y avait une égalité pour la 10e place). La Suisse a été le seul européen a cumuler deux entrées dans le top 10, Genève en sixième position et Zurich occupant la troisième place.

Cependant, le grand gagnant en nombre de villes est le Canada. Le Grand Nord américain a trois de ses villes représentées dans le top 10 : Calgary, Vancouver et Toronto.

Indice mondial d’habitabilité de 2022 : le top 10

1. Vienne, Autriche

2. Copenhague, Danemark

3. Zurich, Suisse

4. Calgary, Canada

5. Vancouver, Canada

6. Genève, Suisse

7. Francfort, Allemagne

8. Toronto, Canada

9. Amsterdam, Pays-Bas

10. Osaka, Japon et Melbourne, Australie (à égalité)

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Aircal ferme ses portes aujourd’hui. La compagnie subit depuis plusieurs jours un mouvement de grève mené par l’USTKE. Motif : la compagnie estime qu’une pilote n’a pas le niveau pour intégrer son réseau de transport, et l’USTKE conteste cette décision et demande la réintégration immédiate de cette personne. Des offres de formation complémentaire ont été formulées, refusées par le syndicat. Selon le directeur général, le personnel ayant assuré en sous-effectif le fonctionnement de la compagnie doit prendre un jour de repos. Le mercredi étant le jour « creux » de la semaine a donc été choisi. 1200 passagers ne pourront pas être acheminés aujourd’hui, et toutes les agences et la billetterie d’Aircal sont également fermées.
  • Le Sénat coutumier a célébré hier la Journée Internationale des peuples autochtones. A cette occasion, plusieurs ateliers ont été organisés, notamment sur le thème de « la vision autochtone kanak coutumière et décoloniale sur la protection des droits humains et de l’environnement ».
  • La CCI, en accord avec la province Sud, la ville de Dumbéa et la Sécal, va coordonner et animer le réseau associatif de 30 entreprises installées sur la zone industrielle Panda de la commune de Dumbéa. Créer des liens entre les entreprises, faire connaître la zone, l’animer sont l’objet d’une convention signée hier à Dumbéa.
  • « Mon Médipôle » est une exposition photographique organisée par les personnels de l’établissement et ouverte au public jusqu’au 3 octobre. Dix huit agents travaillant dans tous les services ont photographié leur lieu de travail et donnent ainsi une image de leur quotidien.
  • La pleine lune du 10 août 2022 aura son périgée de 359.829 à 14h16. Elle aura une grosseur et une brillance exceptionnelles. Qualifiée de Super Lune, elle sera visible jusqu’au vendredi 12.
  • MOTION DE CENSURE CONTRE LE PREMIER MINISTRE DU VANUATU Bob Laughman : elle a été signée par 17 députés qui se disent lassés des « promesses non tenues ». 27 députés ont demandé la réunion du Parlement pour en débattre. Il se dit que certains ministres seraient en faveur de la censure.
  • Le gouvernement français a été obligé de rouvrir la centrale à charbon de Saint Avold en Moselle pour diminuer le risque de coupures d’électricité durant la prochaine saison froide.
  • Mort d’Olivia Newton-Jones, la star du film musical Grease (1978) qui avait connu la gloire aux côtés de John Travolta. L’actrice anglo-australienne, installée aux Etats-Unis depuis près de 50 ans, se battait contre un cancer depuis 1992. Victime d’une rechute en 2013, elle avait participé depuis plus de 20 ans à de nombreuses opérations de sensibilisation et de prévention du cancer du sein.

L’ESPIONNE SERA À NOUMÉA … EN 1963

L’affiche est visible au restaurant du Centre Commercial Korail de Robinson

Sur l’affiche, un dessin montrant Roby Payan et une jeep … de la police nationale dans un paysage de cocotiers. « L’espionne sera à Nouméa » est un film français réalisé en 1960 par Georges Péclet, sorti en 1963.  Thème : Une jeune femme est contrainte de se livrer à des activités d’espionnage afin de permettre à son père d’échapper à un chantage exercé à son encontre. L’amour d’un aviateur l’aidera à retrouver sa liberté et à obtenir l’arrestation des membres du réseau dont le chef se suicide avant l’arrivée des policiers.

Pour la culture des cinéphiles, on peut rappeler que les acteurs principaux en sont Antoine Belpêtré, Anouk Ferjac et Pierre Fromont.

Pierre Fromont, essentiellement présent au théâtre et dans des séries télévisées des années 1960 et 1972, a notamment participé à la série Les Rois maudits1 ou encore Les Chevaliers du ciel.

Antoine Belpêtré était l’oncle de Jacques Perrin. Premier Prix au Conservatoire en 1919, il excelle d’abord au théâtre. il apparait notamment dans Justice est faite (1950) et Nous sommes tous des assassins (1952) d’André Cayatte, Le Plaisir de Max Ophüls (1952), Le Rouge et le Noir de Claude Autant-Lara (1954), Katia de Robert Siodmak (1959). Sur scène, il trouve l’un de ses derniers rôles dans La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams.

Anouk Ferjac est la fille de Paul Levain, ancien dessinateur de l’hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné, plus connu sous le pseudonyme Pol Ferjac. Grâce à des réalisateurs appartenant à la Nouvelle Vague qu’elle accède à une certaine notoriété : Michel Deville (Lucky Jo, 1964), Alain Resnais (La Guerre est finie, 1966 ; Je t’aime, je t’aime, 1968) et Claude Chabrol (Que la bête meure, 1969).

Bon. Le film n’a pas été un succès retentissant, et tout cela ne dit plus rien aux Calédoniens, mais tout de même : l’espionne a été à Nouméa. 

MERCI LES FRONÇAIS DE METS-TROP-PAUL

Ohé matelots,  

‘Tention. Je vais vous rappeler quèque chose, vous qu’avez un petit air condescendant avec vos « c’est un zoreille », c’est « un 22.000 » ou bien « c’est un zor’ » ou même bien pire. Ça me fait penser à un dicton de ma grand-mère : « faites du bien à un vilain, y vous crachera dans la main ».

Bon. On n’en est pas là. Mais je vais vous dire une chose, matelots.

Quand vous chantez « c’est la France qui paie », quand vous demandez une subvention « à l’État », quand vous voulez une rallonge « aux contrats État », quand vous vous demandez qui paie nos professeurs et le resse dans les lycées, ou quand vous demandez la venue de la « réserve sanitaire », vous savez qui aboule, qui raque ?

Ohé matelots, regardez bien les arbres autour de vous. Même si y’a un caca-Oyez qu’est le plusse meilleur au mânde, même si vous avez déjà vu un arbre « à bière », en vérité je vous le dis (Saint Glinglin, chapitre 12 vers ses 10) : si vous trouvez un arbre à billets de banques, -un arbre à queues bleues qu’y disaient autrefois-, faites moi signe que je m’en coupe une.

Biscote l’argent que vous recevez de la Fronce, les Taouzènes que vous réclamez à la Fronce, d’où qu’y viennent ? Des arbres à queues bleues ? Casse le ! Je vais vous le dire, moi. Y viennent de tous ces « zor’ » qui bossent, qui triment, et qui paient des impôts qui vont dans la poche de l’État qui en donne une partie à nouzautes en Calédonie.

Alors matelots, la prochaine fois, dites plutôt merci à ces cochons de contribuabe fronçais de mets-trop-paul. Ou alors payez des impôts en plusse pour l’éducation de vos enfants …

D’ailleurs, je vais vous faire une confidence. Les premiers Calédoniens, quand y z’ont débarqué, c’étaient … des zors. Mais chut. C’est un secret …

Allez matelots, avec moi chantez : Allons enfants …

L’Amiral

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE : C’EST À LA CALÉDONIE DE TOUT FINANCER. EN THÉORIE …

Un hymne, un gouvernement, des accords de coopération avec le Vanuatu, des déplacements à l’Onu, les apparats de l’autonomie sont l’arbre qui cache la forêt. Dans un reportage diffusé à NC1ère hier soir, il était question de la maintenance des lycées. Une affaire de l’État ? Sûrement pas ! 

Depuis le transfert de la compétence en matière d’enseignement secondaire public, ainsi que pour l’enseignement primaire et secondaire privé, la Nouvelle-Calédonie auréolée de cet acte majeur d’autonomie est entièrement responsable de ces secteurs.

Ainsi, le lycée du Mont Dore, et l’extension du lycée Michel Rocard à Pouembout sont les derniers établissements d’enseignement secondaire que l’État financera en Nouvelle-Calédonie. Les prochains lycées seront à la charge du budget du territoire.

Par miracle, en même temps que le transfert, nos parlementaires avaient réussi à arracher au ministère de l’Éducation Nationale qui ne l’a toujours pas digéré, … le financement des personnels enseignants et de service. « On est compétent, mais c’est vous qui payez », en quelque sorte. Et c’est ainsi qu’a été établie la « MADGG », en clair, la Mise à Disposition Globale et Gratuite des dits personnels. Pour la modique somme de 50 milliards FCFP à la charge de l’État !

Pour combien de temps ? La convention fixant cette relation entre la Nouvelle Calédonie et l’État ne le dit pas. Pour 2022, c’est sûr. Pour la suite, c’est à voir avec le ministère, ou avec le Premier ministre, ou même le Président.

La Calédonie prend parfois de grands airs. Avec une chemise rapiécée, un pantalon troué et des claquettes japonaises. Et dire qu’il y en a qui veulent l’indépendance …

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • EPLP et Sea Shepherd renvoyés dans leurs buts : pour le Conseil d’État, la province Sud est compétente en matière d’environnement, et notamment, « pour établir la liste des espèces animales qu’elles entendent protéger et réglementer dans les eaux intérieures et dans les eaux surjacentes de la mer territoriale ». Les deux associations environnementales contestaient le droit de la province de faire effectuer des prélèvements de requins tigres et de requins bouledogue par un pêcheur professionnel. A l’origine de cette décision provinciale, la proliférations évidente de ces espèces dangereuses, et les accidents mortels survenus.
    La décision du Tribunal Administratif de Nouméa, favorable à la province Sud, avait été déférée devant la Cour Administrative d’appel. Cette dernière, en raison de l’absence de jurisprudence dans cette matière particulière, avait porté l’affaire devant le Conseil d’État.
    Désormais, les choses sont claires. A noter que la décision de la plus haute juridiction nationale va également dans le sens du jugement rendu récemment en faveur de la province des Iles qui avait voté une réglementation environnementales des zones marines coutumières.
  • Trois Miss Tahiti à la Foire de Bourail, c’est le magnifique cadeau offert aux yeux des visiteurs par Toyota, sponsor de concours Miss Tahiti. Herenui Tuheiava est Miss Tahiti 2022, Tumateata Buisson Miss 2021 et Hinarere Taputu, Miss 2014. 
  • Les vols d’Aircal annulés mercredi ? C’est peut être ce à quoi les dirigeants de la compagnie seront contraints en raison de la grève USTKE. Le syndicat exige la réintégration d’une pilote dont la compagnie estime qu’elle n’est pas au niveau pour assurer cette fonction.
  • Des centaines d’amateurs de chiens et des dizaines de chiens se sont rassemblés pour les Championnats du monde de surf canin en Californie ! Les chiens concourent pour être champions de surf dans différentes catégories de taille. Ils sont jugés sur la technique, la confiance et la durée du trajet. L’événement unique au monde se déroule à San Francisco et a débuté en 2006. Cliquez sur l’image pour accéder à l’article et à la video

L’ACTU EN 30 SECONDES

  • Augustine Galinié, doyenne de Ma Maison aux petites sœurs des pauvres, a fêté ses 100 ans. Née le 2 août 1922, Augustine André a passé son enfance à Nouméa. Elève de l’école Suzanne Russier, elle intégre ensuite la Chambre de Commerce en qualité de sténo-dactylo. Elle épouse Pierre-Marcel Galinié en 1941 à Bourail.
  • Production en hausse à Koniambo. Grâce au fonctionnement de ses deux lignes de production, l’usine a produit près de 13.000 tonnes de nickel au premier semestre 2022, soit pratiquement le double du résultat opérationnel du même semestre de l’année précédente.
  • Pose de la première pierre de la Maison de Wallis et Futuna financée par la province Sud. Lire notre article.
  • La série des accidents de la route se poursuit. Inlassablement. Samedi soir, 4 blessés dans un accident à Touho, dans la nuit, un accident à Koumac avec un blessé, et dimanche, 4 blessés dont un grave dans un accident à Poindimié. A croire que les permis de conduire ont été gagnés au bingo …
  • Samedi, manifestation de 70 personnes pour demander une action contre les féminicides. Le cortège s’est arrêté devant le gouvernement et devant le Congrès, mais c’est surtout l’État qui est sollicité, et même, l’épouse du président de la République. L’État, plus efficace que les élus locaux ?
  • Un homme présumé coupable d’avoir incendié un véhicule a été interpelé vendredi soir et placé en garde à vue. Sera-t-il admonesté, le méchant ?
  • Le plan Biden pour le climat pourrait être adopté par le Sénat américain. Ce serait le plus grand investissement effectué aux États-Unis pour lutter contre le réchauffement climatique : 370 milliards de dollars pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici à 2030. Avec cette réforme, un Américain recevrait jusqu’à 7500 dollars (850.000 FCFP environ) en crédits d’impôts pour l’achat d’une voiture électrique. L’installation de panneaux solaires sur son toit serait prise en charge à 30%.
  • La saison d’observation des baleines a commencé début juillet dans le sud de la Grande Terre. Retour sur une incroyable video Facebook de Calédonie Charter –cliquer sur l’image pour accéder à Watch