UN CALÉDONIEN CHAMPION DE FRANCE, UN CALÉDONIEN CHAMPION D’AUSTRALIE : IL N’Y PAS QUE LES ABRUTIS DU SAMEDI SOIR

Les voyous du samedi soir ne doivent pas occulter de magnifiques réussites de jeunes Calédoniens dans leurs disciplines sportives respectives. Heremana Courte en Australie, Maxime Grousset en métropole, et toujours notre déjà championne Lara Grangeon.

Pendant que quelques dizaines d’abrutis affrontaient les forces de police, cassant tout ce qu’ils pouvaient à la baie des Citrons ce week end, des centaines d’heures de travail et de sacrifices étaient récompensées sur les courts de Melbourne et les bassins d’Angers.

En Australie se déroulait la finale nationale Open des joueurs de tennis de 12 ans et moins. Le jeune Heremana Courte a tout simplement terrassé son adversaire, un des meilleurs Japonais, tous deux ayant battu les meilleurs joueurs australiens. De quoi, par ailleurs, suggérer que son professeur du Club du Mont Coffyn, Philippe Poignon, est plutôt bon. Le talentueux joueur calédonien est ainsi champion d’Australie dans sa catégorie.

En métropole se déroulaient les finales de natation en petit bassin pour le championnat de France. La France, une des meilleurs nations mondiales dans ce sport. Lara Grangeon a glané le titre du 200m dos. L’exceptionnelle championne calédonienne n’étonne presque plus alors que chacun de ses succès est une victoire étonnante.

Mais c’est Maxime Grousset qui a pris une nouvelle place dans le palmarès des champions calédoniens de haut niveau en remportant la finale prestigieuse du 100m. Un authentique exploit.

Ainsi, pendant que des bandes d’écervelés par l’alcool et probablement le cannabis, cassent en plein coeur de Nouméa, posant quelques interrogations sur la pertinence des décisions de l’Etat en matière de sécurité et de répression de troubles récurrents, d’autres jeunes montrent l’exemple de ce que doit être la Calédonie de demain. Bravo à eux.

CALÉDONIE ENSEMBLE : LE TOURNANT DES MUNICIPALES

Calédonie Ensemble était réunie en comité directeur samedi. La formation veut tourner la page des provinciales, et préparer les élections municipales en se présentant comme « la seule alternative crédible » face à l’Avenir en Confiance dans les communes de Nouméa, Mont Dore et Paita. Une séquence difficile pour un parti encore tout puissant il y a quelques mois, mais qui a vu fondre ses effectifs dans les provinces Nord et Sud ainsi qu’au Congrès après quelques revers cuisants.

Incontestablement affaibli, le parti de Philippe Gomes ne peut se permettre de reculer encore aux municipales. Une ou plusieurs défaites supplémentaires le marginaliseraient davantage, du moins dans son implantation politique.

AFFAIBLI SUR LE TERRAIN, MAIS DIFFICILEMENT CONTOURNABLE AU CONGRÈS ET AU GOUVERNEMENT
C’est d’ailleurs un paradoxe. Car au Congrès comme au gouvernement, les quelques voix dont il dispose encore peuvent peser lourd lorsqu’une majorité est requise pour faire voter un texte.

En revanche, sur le terrain, les effectifs se sont dilués. Conserver les 4 communes dont le maire est affilié au parti, permettrait à ce dernier d’annoncer que l’hémorragie est maîtrisée, et que Calédonie Ensemble est toujours vivant.

LA FOA, COMMUNE EMBLÉMATIQUE POUR PHILIPPE GOMES
Au mois de mars, c’est le résultat de La Foa qui sera emblématique, à défaut d’être significatif. La Foa, c’est la commune qui fut le tremplin de la carrière de Philippe Gomes. Par la grâce de Jacques Lafleur. Il faut rendre cette justice au patron de Calédonie Ensemble : il a élevé cette petite commune endormie au rang d’une commune importante de Brousse, à l’avant garde de bien des choses, comme la traversée du village, ou cet exceptionnel Festival du Cinéma de La Foa.

En mars prochain, cependant, la populaire Corinne Voisin ne se représentera pas. Marielle Keletaona-Cheval conduira la liste. Bien implantée dans les milieux associatifs, expérimentée dans la gestion municipale, celle-ci aura cependant fort à faire.

Face à elle, Lionel Brinon portera les couleurs de l’Avenir en Confiance, avec en arrière-plan, le soutien de la province Sud. La dynamique de ce parti qui est en train de faire bouger les lignes -positivement- en matière économique et sociale, va jouer en faveur de l’élu municipal sortant. D’autant qu’au plan politique, l’Avenir en Confiance a pris l’initiative fort appréciée dans les milieux loyalistes, de constituer un Front Loyaliste ouvert à tous pour le prochain référendum.

Nicolas Metzdorf y a d’ailleurs immédiatement répondu. Pas sûr cependant que cette étiquette occulte, à La Foa, celle d’un « parachuté » qui portait encore au nues … Philippe Gomes. « Il n’y a que lui pour nous sortir par le haut« , déclarait-il encore il y a à peine 7 mois. Les cendres sont encore chaudes …

Mais à coup sûr, Calédonie Ensemble est divisée dans la commune. Et son sort y est incertain.

CHACUN COMPTERA SES VOIX
Reste les trois autres. À Moindou, « Jo » Peyronnet fait beaucoup pour ses administrés qu’il connaît bien. Ils devraient lui en savoir gré. À Farino comme à Sarraméa, rien n’est écrit. On connaîtra le résultat comme pour les autres communes : le soir du vote.

Dans les communes de l’agglo, l’opération permettra de compter les voix. Car on ne voit pas comment à Nouméa, Paita et Mont Dore, les Maires sortants pourraient être mis en danger. Peut être par un regroupement au second tour.

En tout cas, les municipales seront une occasion, pour les uns comme pour les autres, de passer ses troupes politiques en revue.  Il peut y avoir quelques déceptions, avec les élections -ou l’élection- sénatoriales dans le collimateur …

CHIENLIT : LES VOLEURS S’EN PRENNENT AUX MOTOS

Après les cambriolages, les home jacking, les pillages de magasins, les incendies de véhicules et de brousse, les vols de voitures, les délinquants se mettent à présent à voler les motos.

Leurs cibles ne se limitent pas à de petits modèles. Le dernier vol en date est une grosse cylindrée, qu’il est impossible de faire démarrer sans la clé électronique ou le code.

La chienlit gagne du terrain en Calédonie. Avec des statistiques à la baisse ?

LA CALÉDONIE DANS L’HEBDOMADAIRE « LE POINT »

La dernière édition de l’hebdomadaire « Le Point » consacre une dossier sur la bonne bouffe à la française vue par les hédonistes.

Dans un article signé de Franz-Olivier Giesbert, intitulé « Les politiques n’ont rien dans le ventre », la photo d’illustration montre Jacques Chirac en Nouvelle-Calédonie, s’apprêtant à manger un bougna qui lui est présenté par Henri Wetta.

La légende de la photographie est ainsi légendée : « Régime. En septembre 1985, en Nouvelle-Calédonie, Jacques Chirac -initié par Henri Wetta, membre du Rassemblement pour la Calédonie dans la République- déguste un bougna, plat traditionnel kanak où le ragout est cuit à l’étouffée dans des feuilles de bananier. »

LA CHIENLIT !

La délinquance empoisonne la vie des Calédoniens et des collectivités. Elle porte atteinte à la cohésion sociale par une incontestable montée du racisme. Désormais, elle s’affiche, sans la moindre pudeur, en plein jour et en plein centre-ville. Et ironie du sort, à proximité du gouvernement.

Mercredi, en fin d’après midi, une dizaine de jeunes voyous, passagers d’un bus Taneo, qui se sont mis à caillasser le véhicule après en être descendus. De la bêtise à l’état pur.

Les mineurs délinquants constituent ici comme dans de nombreuses villes, un vrai fléau. Les lois sont-elles trop permissives ? En tout cas, le sentiment des gens paisibles est qu’en dépit de grandes déclarations, de « Plans » et « d’Assises », la chienlit s’est installée.

Les forces de l’ordre, elles, sont intervenues rapidement. Deux jeunes ont immédiatement été placés en garde à vue. Leurs complices seront identifiés.

JO PARIS 2024 : TAHITI ORGANISERA LES ÉPREUVES DE SURF

C’est Tahiti qui organisera les épreuves de Surf pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. C’est la décision prise par le comité d’organisation. Une fantastique carte postale française et un gigantesque coup de pub pour la destination touristique.

Lire l’article de Francetvinfos

https://www.francetvinfo.fr/sports/jo/jo-2024/jeux-olympiques-paris-2024-tahiti-a-ete-choisie-pour-accueillir-les-epreuves-de-surf_3741357.html

ILS SONT 4439 ÉTUDIANTS CALÉDONIENS EN MÉTROPOLE

Ils sont 4439 jeunes Calédoniens à étudier en métropole. Un chiffre impressionnant auquel il conviendrait d’ajouter les étudiants de Calédonie inscrits dans des universités et des établissements d’enseignement supérieur au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou encore aux Etats Unis. Ces jeunes ne reviendront pas tous sur le territoire. Beaucoup d’entre eux s’interrogent. Mais tous sont les cadres et les cerveaux calédoniens de demain.

RÉPARTIS DANS 410 VILLE
Dans l’hexagone, ils sont répartis dans … 410 villes. Une dispersion en grande partie due au dispositif Parcours Sup qui oriente les étudiants en tenant compte des saturations des universités aussi bien que des résidences universitaires. En clair, les étudiants sont inscrits là où des places sont disponibles, et des logements facilement accessibles.

600 BOURSIERS DES PROVINCES
600 boursiers des provinces se préparent à devenir les cadres de demain. D’autres étudiants bénéficient de soutiens financiers, de la Nouvelle-Calédonie, de l’Etat, ceux de Cadre Avenir, par exemple, pratiquement encadrés individuellement.

Les boursiers vivent souvent de leur seule allocation qui constitue une aide. Bien des familles, en effet, sont dans l’incapacité à leur apporter une contribution financière supplémentaire. Un tiers de ces jeunes doivent régulièrement « se serrer la ceinture ».

Les futurs ingénieurs, eux, sont presque tous issus des classes préparatoires du Lycée Jules Garnier, une des meilleures pépinières de France. Leur nombre n’a fait que croître. Ils étaient un peu plus de 20 chaque année, au début des années 2010, ils sont plus de 100 aujourd’hui.

ASSOCIATIONS ET RÉFÉRENTS
Les étudiants peuvent se regrouper au sein d’associations, dans les grandes villes universitaires. Paris, Montpellier, Bordeaux, Lille, Toulouse, Marseille, Toulon, Lyon, Nice ou encore Nancy. Dans de nombreux centres universitaires, c’est un référent qui les représente. Tous sont en contact avec la Maison de la Nouvelle-Calédonie. Ce sont, au total, 39 référents et une quinzaine d’associations d’étudiants calédoniens qui font le lien pour le compte de leurs camarades.

LE RÔLE CENTRAL DE LA MAISON DE LA NOUVELLE-CALÉDONIE
La Maison de la Nouvelle-Calédonie, elle, joue un rôle central pour tous ces étudiants loin de leur caillou. Au fil des années, et grâce à une action menées sans relâche, la MNC a constitué un portail dédié et interactif sur son site. Un outil moderne et fonctionnel à l’ère du numérique.

Les étudiants peuvent y trouver toutes les informations dont ils ont besoin, et faire connaître les difficultés qu’ils ont à affronter. Parmi celles-ci, les premiers mois au cours desquels la bourse est le plus souvent versée avec quelque retard. Les jeunes, plongés dans une milieu nouveau pour eux, peuvent alors se trouver bien démunis.

Heureusement, ils peuvent compter sur une véritable « nounou », à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, Agnès Siraut, responsable du service formation-Etudiant-Jeunesse. Agnés l’a obtenu, son fameux portail. Elle connaît tous les problèmes des étudiants. Un versement de bourse tardif, elle contacte le Crous pour signaler chaque cas, et s’occupe d’une avance pour dépanner le jeune Calédonien. Un problème de logement, un conseil pour le numéro de sécurité social, un contact des parents, elle se tient disponible.

LE CASSE TÊTE DES STAGES RÉSOLU

Agnès Siraut responsable du service étudiant

De nombreux étudiants doivent, au cours ou en fin de cursus, effectuer des stages en entreprise. Véritable casse-tête, surtout pour les jeunes Calédoniens en mal de réseaux en métropole.

Cela a été un travail déterminant, pour Agnès Siraut, de démarcher des entreprises acceptant de les accueillir. Grâce à la bonne volonté de clusters, en Calédonie comme en métropole, c’est à présent un réseau de 200 entreprises qui s’est constitué.

GESTION PRÉVISIONNELLE DU RETOUR
Reste une plate-forme à mettre en place : celle qui permettra de mieux connaître les dates de retour des diplômés et leurs disciplines. Une sorte de gestion prévisionnelle des effectifs étudiants dont il est question depuis des années. Mais tout n’est pas simple. Et en premier lieu, l’information donnée par les étudiants eux-mêmes en fin de cycles.

Le travail de la Maison de la Nouvelle-Calédonie a été considérable. Mais il n’est pas terminé.

RÉFÉRENDUM : LE FRONT LOYALISTE S’ORGANISE

Ainsi que l’avait annoncé l’Avenir en Confiance mardi soir lors de sa réunion à l’UNC, le mouvement, « tirant les leçons du premier référendum », a appelé tous les partis non-indépendantistes « à se regrouper pour remporter le plus largement possible le second référendum d’autodétermination ».

Cette offre a déjà reçu la réponse positive de Tous Calédoniens, de Générations NC, et du Rassemblement National. Le Front a tenu ce matin une conférence de presse.

 

EDOUARD PHILIPPE DÉVOILE LE PLAN RETRAITE UNIVERSELLE DU GOUVERNEMENT

Devant le Cese national, le Premier ministre a dévoilé le plan du gouvernement pour l’instauration de la retraite universelle. Il a annoncé un plancher de 1000 euros (120 000FCFP) pour tous, et notamment pour les agriculteurs.

La CFDT, mécontente de « l’âge pivot » à 64 ans, l’âge légal demeurant à 62 ans, va appeler à manifester.

Lire l’article Francetvinfo ci-dessous

https://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/reforme-des-retraites/direct-greve-contre-la-reforme-des-retraites-suivez-les-annonces-d-edouard-philippe-sur-le-projet-du-gouvernement-mercredi-11-decembre_3738901.html

GEORGES NATUREL LANCE SA CAMPAGNE MUNICIPALE – L’heure d’été par une changement de fuseau horaire ? – Les grévistes du Conservatoire obtiennent une rallonge – Tremblement de terre vers Maré – Fin d’une exclusivité d’importation pour des ascenseurs

Georges Naturel va briguer un nouveau mandat. Le maire sortant de Dumbéa a ouvert hier sa permanence et présenté ses grands thèmes de campagne entouré de quelques nouvelles personnalités comme le sociologue Larry Martin.

Dumbéa est devenue une véritable ville en quelques années. Sa population a pratiquement triplé pour s’orienter désormais vers les 40 000 habitants. Georges Naturel compte ainsi à son actif de maire, à la fois l’accompagnement de cette croissance -une des plus élevée de France-, et de nombreuses innovations portées par cette commune qui dispose du label « Ville active et sportive ».

Centre-ville, cinéma, 2 hypermarchés, des grandes surfaces spécialisées, le Médipôle, mais aussi le Néobus, la gestion interactive  expérimentale de l’énergie par foyer, un « parking solaire », ou des infrastructures sportives exemplaires, la ville s’est considérablement transformée au cours des deux précédentes mandatures du candidat. Incontestablement, ces résultats pèseront auprès des électeurs.

Georges Naturel et sa liste auront des adversaires à affronter, bien sûr. Une liste de Générations NC, par exemple. Le Maire veut pourtant pratiquer l’ouverture, pour privilégier l’intérêt et la cohésion de la commune. Dans deux mois, il dévoilera sa liste.

Les grévistes du Conservatoire de Musique et de Danse ont obtenu des avancées du gouvernement. 10 millions de rallonge budgétaire. Reste maintenant à convaincre les provinces Nord et Iles.

Un tremblement de terre s’est produit dans les environs de Maré, l’épicentre se situant à 100km de l’île. Aucun dégât n’a été constaté.

Institut Agronomique Calédonien : 20 ans déjà. Les bougies ont été soufflées à La Foa, en présence de Paul Néaoutyne, ancien président, et de Charles Washetine, son successeur.

La pratique de la concurrence interdit les accords d’exclusivité. Deux entreprises, l’une calédonienne, importatrice d’ascenseurs, et l’autre métropolitaine, fournisseur, se sont mises en conformité avec les règles de pratique concurrentielle sous l’égide de l’Autorité Calédonienne de la Concurrence. une première, et une procédure volontaire et amiable.

Heure d’été en Nouvelle-Calédonie ? La province sud va saisir le gouvernement d’un voeu visant à changer le fuseau horaire dans lequel s’inscrit la Nouvelle-Calédonie. Objectif : gagner une heure d’ensoleillement tout au long de l’année.

Le Cese sera prochainement saisi pour avis.

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite