LE CÉLÈBRE COMPOSITEUR ENNIO MORRICONE EST DÉCÉDÉ

Né le 10 novembre 1928, Ennio Morricone est connu pour la marque qu’il a laissée sur le cinéma italien, d’abord, mais également mondial. On lui doit les plus grandes musiques de film connues par des générations entières.

Le célèbre musicien et compositeur italien s’est éteint, dans une clinique à Rome, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 juillet des suites d’une chute. Une chute survenue il y a quelques jours et qui lui aurait notamment brisé le fémur.

Le compositeur a acquis une renommée internationale avec Pour une poignée de dollars, de Sergio Leone. Il collabore plusieurs fois avec le cinéaste : parmi ses musiques restées les plus célèbres, celles d’Il était une fois dans l’Ouest ou encore Le Bon, la Brute et le Truand.

On peut ajouter, parmi les cinéastes les plus célèbres avec qui il a travaillé, Brian De Palma (Les Incorruptibles, Outrages, Mission to Mars) Henri Verneuil (Le Clan des Siciliens), Terrence Malick (Les Moissons du ciel, Voyage of Time : au fil de la vie), Pedro Almodovar (Attache-moi) ou encore Quentin Tarantino (Kill Bill volumes 1 & 2, Inglorious Basterds, Django Unchained, Les Huit Salopards).

COVID : MELBOURNE ISOLÉE DU RESTE DE L’AUSTRALIE

Depuis hier, l’Etat du Victoria où le nombre de cas de Covid-19 a explosé, est isolé du reste de l’Australie. Les frontières avec les Etats voisins, et en particulier avec le New South Wales ont été fermées.

La limite séparant les deux Etats les plus peuplés de l’Australie – celui de Victoria et celui de Nouvelle-Galles du Sud – est fermée depuis minuit dans la nuit de lundi à mardi, ont déclaré les autorités de ces deux Etats. Le Victoria a fait état lundi d’un nombre record de 127 cas alors que le virus s’est propagé dans la ville de Melbourne, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés.

Le Premier ministre de cet Etat, Daniel Andrews, a qualifié cette décision de « bon choix en ce moment étant donné les défis considérables auxquels nous sommes confrontés afin de contenir ce virus ». Un projet de réouverture de la démarcation avec l’Etat voisin de l’Australie-Méridionale a été gelé.

Devant la flambée d’infections, 30 quartiers représentant 300 000 habitants sont repassés à un confinement strict.

Seize des nouveaux cas enregistrés l’ont été dans neuf hautes tours de logements sociaux, dont les 3 000 habitants sont confinés depuis samedi. A ce jour, 53 cas ont été recensés dans ces immeubles, dans lesquels vivent un grand nombre d’immigrés.

Les contrevenants à l’interdiction de franchir la frontière sont passibles d’une amende de 11 000 dollars et de 6 mois de prison. La surveillance est effectuée sur les routes, le long des plages, ainsi que par voie aérienne et aux moyens de drones.

Aucune date de levée de ces mesures drastiques n’a été avancée.

SÉBASTIEN LECORNU NOUVEAU MINISTRE DE L’OUTRE-MER

DUPONT-MORETTI À LA JUSTICE
C’est la plus grosse surprise de ce gouvernement. Le célèbre et redouté avocat dont les visées de réforme de la Justice sont connues, a été surnommé Acquittator. Il a notamment défendu Patrick Balkany et Jérôme Cahuzac.

L’union des syndicats de la magistrature, principal syndicat de magistrats, réagit vivement à la nomination du clivant Éric Dupond-Moretti, comme ministre de la Justice. Une nomination que l’USM considère comme « une déclaration de guerre à la magistrature ». « Nommer une personnalité aussi clivante et qui méprise à ce point les magistrats, c’est une déclaration de guerre à la magistrature », affirme ce soir Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats. 

GÉRARD DARMANIN À L’INTÉRIEUR
« Grand honneur, pour le petit-fils d’immigré que je suis, d’être nommé Ministre de l’Intérieur de notre beau pays » a-t-il twitté. Issu de la droite, proche de Nicolas Sarkozy, il avait déjà été pressenti à Beauvau il y a deux ans lors du précédent remaniement. Gérald Darmanin a été réélu maire de Tourcoing en mars dernier, lors du premier tour des élections municipales. Âgé de 37 ans, Gérald Darmanin devient le plus jeune ministre de l’Intérieur de la 5e République

ROSELYNE BACHELOT MINISTRE DE LA CULTURE
C’est également une surprise. L’ex-ministre de la Santé de Sarkozy avait été pratiquement réhabilitée de ses achats de vaccins H1N1 lors de la crise du Covid. Chroniqueuse dans plusieurs médias, elle revient avec une bonne popularité, et une notoriété supérieure à celle de Franck Riester resté inconnu.

BARBARA POMPILI À LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE
Députée LREM de la Somme, Barbara Pompili succède à Elisabeth Borne. L’écologiste préside depuis 2017 la commission développement durable de l’Assemblée nationale.

Elle a été secrétaire d’Etat à la Biodiversité entre février 2016 et mai 2017.

SÉBASTIEN LECORNU À L’OUTRE-MER
Agé de 34 ans (il est le plus jeune ministre des Outre-mer depuis 1958), Sébastien Lecornu était entré au gouvernement dès l’accession d’Emmanuel Macron à l’Elysée. En juin 2017, il est nommé Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique. En octobre 2018, il prend du galon en devenant ministre chargé des Collectivités territoriales.

Sébastien Lecornu était, avant de se rallier à Emmanuel Macron en 2017, un cadre de l’UMP puis des Républicains. Proche de Bruno Le Maire, il a notamment remporté les municipales à Vernon, en Normandie, en 2014. Il a également présidé le conseil départemental de l’Eure. Comme Edouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, il a été exclu de LR lors de son entrée au gouvernement en 2017.

DEUX VOYAGES EN POLYNÉSIE, UN À WALLIS
En septembre 2017, il effectue un déplacement à Wallis et Futuna puis en Polynésie. En juin 2018, il se rend à La Réunion. Un mois plus tard, en juillet 2018, il est en déplacement en Guyane. En juin 2019, il est en visite à Saint-Pierre et Miquelon. Un mois plus tard, il retourne en Polynésie. Enfin, en février 2020, il se rend en Guadeloupe. 

La liste des ministres : 

  • Jean-Yves le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique
  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports
  • Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des finances et de la relance
  • Florence Parly, ministre des armées
  • Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur
  • Elisabeth Borne, ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion
  • Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer
  • Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des Territoires
  • Eric Dupond-Moretti, ministre de la Justice
  • Roselyne Bachelot, ministre de la Culture
  • Olivier Véran, ministre des solidarités et de la Santé
  • Annick Girardin, ministre de la Mer
  • Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation
  • Julien Denormandie, ministre de l’agriculture et de l’alimentation
  • Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publique

Les ministres délégués :

  • Marc Fesneau,  ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec Parlement
  • Elisabeth Moreno, ministre déléguée à l’égalité femmes/hommes
  • Franck Riester, ministre délégué chargé du commerce extérieur et de l’attractivité
  • Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement
  • Jean-Baptiste Djebarri, ministre délégué chargé des transports
  • Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics
  • Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie
  • Alain Griset, ministre délégué chargé des PME
  • Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des sports
  • Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée de la mémoire et des anciens combattants
  • Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la citoyenneté
  • Brigitte Klinkert : ministre déléguée chargée de l’insertion
  • Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la ville 
  • Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’autonomie
  • Gabriel Attal porte-parole du gouvernement

Cinq départs du gouvernement
Cinq personnalités quittent donc le gouvernement : Christophe Castaner (ex ministre de l’Intérieur), Nicole Belloubet (ancienne ministre de la Justice), Muriel Pénicaud (ex ministre du Travail), Didier Guillaume (ex ministre de l’Agriculture) et Sibeth N’Diaye (ancienne porte-parole).

KOUAOUA : ENFIN LA PAIX ? Willy Gatuhau élu maire par 32 voix sur 35, Dumbéa : profond renouvellement des adjoints

NOUVELLE-CALÉDONIE

KOUAOUA : ENFIN LA PAIX ? Un accord a été signé entre les coutumiers, des collectifs de jeunes et la SLN. En jeu, la fin des opérations des guérilla menées depuis des années contre le tapis roulant, les installations et les personnels de la SLN.  La contrepartie de cet accord : la SLN renonce à exploiter de nouveaux gisements. Question : cet accord, baptisé « protocole de fin de conflit », produira-t-il des effets ? Economiquement, en tout cas, il signe la programmation paisible du départ de la SLN de Kouaoua dans les années à venir, les réserves de Méa étant quasiment épuisées.

LE PARTI TRAVAILLISTE PRÔNE LE OUI au prochain référendum. Ce qui n’est pas vraiment une surprise pour un parti indépendandiste.

PAITA : WILLY GATUHAU ÉLU PAR 32 VOIX SUR 35, ce qui correspond à un apaisement après une campagne animée. Sa première adjointe est Maryline d’Archangelo, ex-Rassemblement. Adjoints : 1er adjoint : Maryline d’Arcangelo ; 2e : Marcel Païta ; 3e : Jessica Nativel ; 4e : Michel Teugasiale ; 5e : Lusia Falelavaki ; 6e : Jean Kromopawiro ; 7e : Vaisioa Lagikula ; 8e : Henri Hellouin ; 9e : Sylviana Gervolino ; 10e : André Guerry.

SUCCÈS POUR LE SALON DU JARDIN qui a accueilli au total 9000 visiteurs.

DUMBÉA : UN PROFOND RENOUVELLEMENT DES ADJOINTS accompagne la réélection du maire Georges Naturel. Yoann Lecourieux, membre du gouvernement en charge du budget, fait une entrée remarquée au poste de premier adjoint. Plusieurs jeunes talents viennent renforcer cette équipe : Marie-Laure Ukeiwé, fille de Dick Ukeiwe, qui prépare un doctorat, Larry Martin, jeune sociologue œuvrant dans les milieux de la jeunesse, ainsi que deux enseignants, Allison Mathelon et Pierre Mestre issus de deux familles bien connues en Nouvelle-Calédonie.

Dimanche 5 juin : aucun nouveau cas de Covid-19 en Calédonie

En intégral : le Plan de Sauvegarde de l’économie calédonienne du gouvernement calédonien
Cliquer sur l’image pour accéder au contenu

Toutes les mesures qui seront proposées au Congrès

Le Plan de Soutien de l’Etat pour l’économie de la Nouvelle-Calédonie Lire notre article dans noumeaPost.com

POLYNÉSIE FRANÇAISE

Revue de presse – Papeete : Michel Buillard reconduit dans le fauteuil de Maire. A Air Tahiti Nui, la crise du Covid contraint la compagnie à réduire de 20% sa masse salariale –Tahiti Infos
Cliquer sur les images pour lire les articles de Tahiti Infos

TOUTE L’ACTU EN POLYNÉSIE
Cliquer ci dessous pour accéder à Tahiti Infos

WALLIS ET FUTUNA
0 CAS

AUSTRALIE

TOUTE L’ACTU EN AUSTRALIE
Cliquer ci-dessous pour accéder au site ABC News

NOUVELLE-ZÉLANDE

TOUTE L’ACTU EN NOUVELLE-ZÉLANDE
ET DANS LE PACIFIQUE
Cliquer ci-dessous pour accéder au site RNZ

EN MÉTROPOLE
ET DANS LE MONDE

LE GOUVERNEMENT DE JEAN CASTEX CONNU AUJOURD’HUI dans la soirée, soit lundi en métropole. L’heure et la date de l’annonce du nouveau gouvernement ne sont pas encore fixées.  La forme de cette annonce non plus n’est pas encore arrêtée, sous forme d’un communiqué ou sur le perron de Matignon.

Selon plusieurs informations, l’hypothèse d’une annonce en deux temps – ministres dans un premier temps, puis secrétaires d’Etat, n’est pas exclue.  Les vérifications de la haute-autorité de la vie publique sont en effet « un peu longues » et une annonce en deux temps permettrait à Matignon de rendre public une première liste rapidement. Le nouveau gouvernement devrait comprendre une vingtaine de ministres.

SÉGOLÈNE FAIT PARLER D’ELLE
L’ex-ministre socialiste Ségolène Royal avoir été contactée pour entrer au gouvernement. « J’ai été appelée par un proche du Président, samedi« , assure-t-elle. « J’ai été très aimable, respectueuse […] J’ai dit, su c’est pour mener une politique plus sociale, plus écologiste, plus démocratique, faites-moi une proposition. Et nous en sommes là« , ajoute-t-elle. 

Une source proche du chef de l’Etat assure au contraire à l’AFP que l’ancienne ministre n’a « jamais été appelée ». 

En réponse, Ségolène Royal a assuré à l’AFP, copies de SMS à l’appui, avoir été contactée par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian (ex-PS).

Première déclaration de Jean Castex à l’issue de sa visite d’une entreprise touchée par la crise sanitaire. « Il y aura un fort accent sur l’apprentissage et l’insertion par l’activité économique« , promet le Premier ministre. « C’est vers les solutions les plus territoriales que nous devons aller« . « La crise sanitaire n’est pas terminée et la crise économique et sociale commence« , prévient Jean Castex qui se définit comme « un homme des territoires« .

L’Algérie attend des excuses de la France pour son passé colonial
Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a déclaré samedi 4 juillet attendre des excuses de la France pour la colonisation de l’Algérie et estimé que son homologue Emmanuel Macron était «quelqu’un de très honnête», susceptible de contribuer à ce climat d’apaisement. Interrogé lors d’une interview à la chaîne internationale France 24 sur d’éventuelles excuses de Paris, il a répondu : «On a déjà reçu des demi-excuses. Il faut faire un autre pas (…) On le souhaite».

Les pompiers dénoncent une mauvaise gestion de la crise sanitaire dans un rapport très critique
La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a envoyé une synthèse au ministère de l’Intérieur sur la gestion de la crise du coronavirus, que Le Parisien a pu consulter, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas tendre avec le gouvernement. Pour les pompiers, la crise « a surtout été celle du leadership de la communication » plutôt que sanitaire. Ce rapport dénonce des « lourdeurs administratives » et le « choix politique » d’une gestion par le ministère de la Santé, plutôt qu’une gestion interministérielle. Par ailleurs, les soldats du feu regrettent de ne pas avoir été mis à contribution comme cela a pu être le cas lors de l’épidémie de H1N1, de la grippe aviaire. « À chaque fois, on s’adapte, et là le mot d’ordre, c’était tout sauf les pompiers », déplorent-ils. 

FABULEUX : VISIONNEZ CI-DESSUS LE PARCOURS DU COVID-19 AU MICROSCOPE

SUIVRE LA CRISE DANS LE MONDE EN DIRECT

QUI EST JEAN CASTEX, LE PREMIER MINISTRE ?

Le grand chambardement a commencé. La démission d’Edouard Philippe, vendredi 3 juillet, marque la première étape du remaniement qui devrait modifier en profondeur l’exécutif dans les jours à venir, dans la perspective des deux dernières années du quinquennat.

Les Français connaissent désormais celui qui incarnera ce nouvel exécutif chargé de mettre en oeuvre les réformes de la fin du mandat d’Emmanuel Macron. Jean Castex, 55 ans, énarque, membre de la Cour des Comptes et élu local, aura la lourde charge de mener ce nouveau cap souhaité par le chef de l’Etat, qui sera profondément marqué par l’impact économique et social de la crise sanitaire.

QUI EST JEAN CASTEX
Ce grand commis de l’Etat se définit comme un gaulliste de gauche. Issu d’une droite sociale et modérée, énarque, il a fait sa carrière dans le sillage de Xavier Bertrand, d’abord au ministère de la santé puis du travail, avant de rejoindre, en février 2011, Nicolas Sarkozy au poste de secrétaire général adjoint de ­l’Elysée.

L’homme fut délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et récemment, au ministère de la santé, qu’il connaît bien, chargé de penser le déconfinement d’une France à l’arrêt.

Jean Castex, qui a gardé un léger accent de son Gers natal (il est né le 25 juin 1965 à Vic-Fezensac), est maire Les Républicains de Prades depuis 2008, quand il avait arraché la commune à la gauche. Il a été réélu dans cette petite ville des Pyrénées-Orientales à 75 % dès le premier tour, le 15 mars. Entre 2010 et 2015, il était conseiller régional de Languedoc-Roussillon et a été candidat malheureux aux législatives de 2012, battu par la candidate PS.

UN HOMME DE DROITE
« Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement », avait-il dit au début des années 2000. Ce père de quatre filles soutient la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès d’automne 2012. Mais il avait déjà réussi à se ménager des appuis à La République en marche : son nom avait un temps circulé fin 2018 pour succéder à Gérard Collomb au ministère de l’intérieur.

RÉUNIFIER LA FRANCE ET ÉVITER UN CHOMAGE MASSIF
Lors de sa première interview accordée à TF1, le nouveau Premier ministre a annoncé la reprise des négociations au sujet des réformes en cours, en concertation étroite avec les corps sociaux. Il a souligné l’état préoccupant des entreprises en France, et le défi qui attendait l’Etat pour éviter une catastrophe sociale.

Enfin, si ces derniers mois ont mis en relief de multiples fractures qui divisent la société française, il a indiqué sa volonté de réunifier la France autour d’un projet.

Edouard Philippe salue «le processus fascinant» en cours en Nouvelle-Calédonie

L’ex-premier ministre Edouard Philippe, a salué vendredi, dans son discours de départ de Matignon, le «processus fascinant» de décolonisation en cours en Nouvelle-Calédonie, dont la population va se prononcer le 4 octobre, lors d’un nouveau référendum sur l’accession ou non à la pleine souveraineté du territoire.

Traditionnellement traité par Matignon, depuis Michel Rocard, la Nouvelle-Calédonie qui arrive au terme d’un long processus de décolonisation entamé en 1988, est considérée comme un dossier sensible. «Je voudrais saluer particulièrement les forces politiques de Nouvelle-Calédonie», a dit Edouard Philippe, qui a passé de longues heures avec elles à Matignon, lors des comités de signataires de l’accord de Nouméa (1998), pour discuter de l’avenir de ce territoire.

«Le processus extraordinaire qui a été engagé en Nouvelle-Calédonie, bien avant ce gouvernement et poursuivi par beaucoup de Premiers ministres depuis Michel Rocard, est un processus fascinant, difficile, complexe, incertain encore, mais il faut rendre hommage à nos concitoyens du Pacifique qui oeuvrent pour essayer de trouver la bonne solution, les bonnes solutions, pour cette île incroyablement attachante», a-t-il expliqué au nouveau Premier ministre Jean Castex.

Ce dernier devra prendre en charge l’organisation du référendum du 4 novembre prochain, après le premier, qui s’est tenu le 4 novembre 2018 et a vu la victoire du «non» à l’indépendance (56,7%).

Pour lire la video, cliquer sur l’image ci-dessus.

INJONCTION À L’OPT POUR POSER LE SECOND CABLE SOUS-MARIN

Le fait est sans précédent, aussi bien en ce qui concerne l’analyse du monopole de l’OPT, que le respect des règles de la concurrence. Dans une décision du 2 juillet, l’Autorité de la Concurrence de la Nouvelle-Calédonie enjoint l’OPT, sous 8 semaines, de permettre à la SCCI de raccorder son cable sous-marin au réseau de télécommunications local. L’analyse est sévère. Pour mémoire, la SCCI avait présenté une offre de raccordement au cable Hawaiki, reliant Sydney à Seattle, aux Etats Unis.

Dans une longue analyse de 450 items, l’Autorité rappelle que le monopole de l’OPT repose sur des bases réglementaires qui ne couvrent pas la transmission de capacités sur support matériel « sous-marin ».

Dans son rapport, l’Autorité écrit, après saisine de la Société Calédonienne de Connectivité Internationale : « L’Autorité en conclut que le monopole règlementaire de l’OPT-NC ne couvre pas la fourniture de services de capacités de connectivité internationale à haut débit par câble sous-marin, qui doit être considéré comme un marché ouvert à la concurrence.

Dans ce cadre, l’Autorité a considéré que les pratiques mises en œuvre par l’OPT-NC étaient détachables de l’exercice de ses prérogatives de puissance publique dans le cadre de ses missions de service public et qu’il agissait sur le marché la fourniture de services de capacités de connectivité internationale à haut débit comme une entreprise au sens de l’article Lp. 410-1 du code de commerce.

L’Autorité s’est donc déclarée compétente pour examiner les pratiques dénoncées par la SCCI, conformément à une jurisprudence constante du Tribunal des conflits. »

Dans son rapport, l’Autorité évoque des pratiques anticoncurrentielles et la possibilité « position dominante » abusive.

L’Autorité estime en outre qu’il est porté atteinte à l’intérêt des entreprises, et in fine, à celui des consommateurs.

L’affaire n’est pas terminée pour autant. Une procédure de justice administrative doit se dérouler. Il ne fait pas de doute que ce dossier risque d’avoir des conséquences lourdes pour l’OPT et sa situation dans le paysage des télécommunications en Nouvelle-Calédonie.

Ci-dessous, la décision de l’Autorité de la Concurrence de la Nouvelle-Calédonie.

Environnement : la province Sud restaure le maquis minier à l’Ile des Pins

Philippe Blaise, le premier vice-président de la province Sud et Françoise Suve, la présidente de la commission de l’Environnement visitent aujourd’hui l’Aire Éducative Environnementale de la tribu de Touété, à l’Ile des Pins, restaurée par les élèves du collège de Vao. Objectif : sensibiliser les jeunes à la protection de la biodiversité, et protéger le captage d’eau potable dégradé par les incendies.

SENSIBILISATION DES JEUNES
La visite sera suivie d’une plantation agroforestière organisée en partenariat avec Mickaël Sansoni, spécialiste de cette méthode d’exploitation agricole associant arbres et cultures.

En 2015, les élèves du collège de Vao engagés dans le projet Aire de gestion éducative (aujourd’hui Aire Éducative Environnementale) lancé par province Sud, avaient fait le constat que le site était impacté par de multiples feux de brousse causant une destruction de la couverture végétale, ainsi qu’une érosion des sols et une absence de filtration et de rétention de l’eau.

800 PLANTS MIS EN TERRE
En 2016, un projet de création d’une pépinière voit le jour porté par deux ambassadeurs Jeunesse et développement durable et le directeur des établissements catholiques de Vao grâce au financement du programme INTEGRE (Initiative des Territoires pour la Gestion Régionale de l’Environnement qui vise à promouvoir la gestion environnementale des zones côtières.

En 2017, une opération de restauration a été menée et en 5 jours, 800 plants ont été mis en terre.

MIEUX CONNAÎTRE LA RICHESSE FRAGILE DE LA BIODIVERSITÉ
Cette année, les élèves ont souhaité restaurer le site par la méthode de l’agroforesterie pratiquée par Mickaël Sansoni, agriculteur et agroforestier connu sur le territoire pour ce mode d’exploitation agricole qui associe arbres et cultures. Ce projet est un moyen de former les jeunes Kunié à cette technique de plantation qui se rapproche des champs traditionnels.

Ce projet vise à permettre aux collégiens de Vao d’acquérir des connaissances sur la biodiversité son rôle et ses enjeux, les sensibiliser sur les impacts des feux qui détruisent le site. Cela permet également d’aborder la problématique de l’eau. En effet, le site de Touété comprend un captage qui a fortement été impacté lors des incendies de 2016-2017. Aujourd’hui, la revégétalisation de cette zone est primordiale afin de protéger le captage et avoir une eau plus potable.

300 000 AUSTRALIENS CONFINÉS À MELBOURNE

Il faut être vigilant sur le Covid. 300 000 habitants du nord et de l’ouest de Melbourne, qui en compte 5 millions, en font la cruelle expérience. Ils ont reçu mardi l’ordre de rester confinés chez eux pour contenir le regain d’épidémie de coronavirus qui frappe la deuxième plus grande ville du pays.

L’Etat de Victoria a recensé depuis jeudi 233 cas, la plupart à Melbourne, une hausse importante dans un pays qui jusqu’alors semblait avoir réussi à maîtriser la propagation du virus.

Le Premier ministre de l’Etat de Victoria, Daniel Andrews, a annoncé qu’une trentaine de quartiers de Melbourne seraient confinés à compter de 00H00 mercredi. Cette mesure doit rester en vigueur jusqu’au 29 juillet.

Ils seront autorisés à sortir de chez eux uniquement pour aller travailler ou à l’école, faire des exercices physiques ou acheter de la nourriture et des produits de première nécessité.

Les personnes vivant en dehors de cette zone ne pourront pas y pénétrer et des policiers seront déployés pour s’assurer du respect de cette interdiction.

« Ce sont des mesures extraordinaires », a reconnu M. Andrews, qui les a justifiées pour empêcher une aggravation de la situation qui conduirait à confiner toute la ville. « Je ne veux pas en arriver là », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, les vols internationaux à destination de Melbourne seront détournés vers d’autres villes du pays.

Des analyses ont montré « un nombre important » de nouveaux cas liés à des membres du personnel des hôtels où sont placés les Australiens en provenance de l’étranger, et qui ont enfreint les protocoles sanitaires, a expliqué le Premier ministre de l’Etat de Victoria. Pour l’Australie relativement épargnée par la pandémie, c’est un sévère rappel à la nécessaire vigilance.

LES ABANDONNÉS DE BAABA

Baaba, Yenghebane, deux îlots face à l’extrémité nord de la Grande Terre dont ils sont séparés par le passage de Boat Pass. Ils font partie du district des Nénémas. Baaba est habitée par quelques familles, liées à Yenghebane, davantage peuplé, où se trouvent la maison commune et le magasin. Un point commun : l’abandon dans lequel sont laissées ces populations. Dénuement.

PAS D’EAU, SAUF PENDANT LA CAMPAGNE ÉLECTORALE …
Si depuis des décennies, les priorités d’équipement des ménages calédoniens sont d’abord l’alimentation en eau potable, ce ne paraît être guère ici. Certes, un tuyau existe. Il est censé alimenter les habitations à partir de la Grande Terre. Ce qui manque, c’est … l’eau dans ces tuyaux. « Sauf pendant les campagnes électorales. Mais un fois les bulletins dans l’urne, il n’y a plus rien ! »

Un tuyau, pas d’eau dedans

Résultat : l’eau de pluie doit être recueillie. Conservée dans des bidons, elle suffit à peine pour les besoins quotidiens.

PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES … APRÈS LA VISITE DU SOUS-PRÉFET
L’électricité, dans ces conditions, relève évidemment du grand luxe. A Yenghébane, des panneaux photovoltaïques ont été installés. Probablement dans le cadre d’un contrat de développement où l’Etat, notamment, a mis la main à la poche. Le souvenir, en tout cas, c’est que l’électricité est venue après la visite « du sous-préfet ».

L’électricité : un rêve !

Après cette amélioration de confort, des gens sont revenus au village, preuve que ces progrès encouragent la fixation des populations. Pour ceux de Baaba, « le courant », c’est un rêve inaccessible. Fond d’Electrification Rurale, qu’es-tu devenu ?

DES SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES DÉSORMAIS ACCESSIBLES
Pour fournir durablement de l’eau et de l’électricité aux « abandonnés » de Baaba et de Yenghébane, deux solutions techniques modernes existent en 2020.

Si le tuyau, déjà installé, ne convient pas, des microstations de désalinisation alimentées par énergie solaire, avec un petit groupe électrogène d’après peuvent faire l’affaire.

Quant à l’électricité, les panneaux photo-voltaïques déjà installés à Yenghébane peuvent être dupliqués à l’échelle des ménages à Baaba.

Les budgets existent, et la dépense de caractère durable n’est pas exorbitante.Il ne manque que la volonté politique …

S’OCCUPER DES « PLUS PETITS »
Comment ne pas comprendre l’amertume des ces « abandonnés » quand le confort existe à quelques kilomètres, et qu’ils entendent parler de milliards consacrés chaque année depuis 30 ans pour le rééquilibrage. Et en l’espèce, personne, dans la région, ne jette la pierre à la province Sud. Cette amélioration de la vie au quotidien, c’est à la commune de Poum, à la province Nord, qu’elle incombe. Un rééquilibrage interne à la province, en quelque sorte.

Dans un bidon, la « réserve » d’eau de pluie …

« Mes garçons sont maintenant au Collège« , précise Arnold. « En internat, ils ont ce confort et ne comprennent pas que nous l’ayons pas à la maison quand ils reviennent.C’est basique !« .En attendant, la petite dernière de la famille d’Arnold ira à l’école l’an prochain. Son père l’emmènera chaque matin, avec son petit bateau, sur la Grande Terre pour que le car de ramassage scolaire la conduise à l’école de Tiabet. Le soir, la petite Edwige reviendra dans sa maison dépourvue d’eau et d’électricité, après qu’on lui ait expliqué, dans sa classe, que maintenant, le progrès s’installe partout grâce à … l’accès à l’eau potable et à l’électricité.

L'actualité calédonienne quotidienne et gratuite